Conseil municipal de Saint-Germain-en-Laye du 29 septembre 2011 : les points sur les "i" !

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

h__tel_ville_entr__e_int__rieure-_r__duit.jpgLe dialogue républicain n’existe plus au conseil municipal de Saint-Germain-en-Laye.

Systématiquement, le maire de Saint-Germain-en-Laye caricature les interventions de l'opposition de gauche. C’est dommage pour la démocratie locale, mais nous nous sommes fait une raison. Cela n’autorise toutefois pas le maire à tordre les faits.

Deux exemples lors du conseil municipal du 29 septembre :

Il était proposé le choix d’un partenaire en délégation de service public pour la future crèche des Comtes d’Auvergne qui va ouvrir en janvier prochain. Le Groupe Saint-Germain Solidaire a clairement exposé sa position en trois temps :

  - Premier temps : en 2009, nous avons voté pour cet investissement indispensable à la ville de Saint-Germain. Nous avons d’ailleurs écrit dans notre programme aux Municipales de 2008 que nous nous engagerions à créer pendant le mandat au moins 100 nouvelles places de crèche dans la ville.

  - Deuxième temps : en 2010, le conseil municipal est appelé à se prononcer sur le choix du mode de gestion de cette future crèche, soit par un privé, soit en régie avec du personnel municipal. Au moment du vote, nous avons là aussi clairement exprimé notre choix pour cette nouvelle crèche en régie municipale. Notre expérience ici, à Saint-Germain, les réalités dans les autres communes le montrent aussi, la régie permet de maîtriser les engagements, donne un bon niveau de contrôle et une proximité continue avec les familles, et nous sommes dans le rôle d’une politique municipale. La majorité municipale a fait un choix contraire et a retenu la délégation à un privé.

- Troisième temps : le conseil municipal du 29 septembre a choisi le délégataire privé retenu par la ville. Ce n’est pas notre choix, nous avons donc voté contre. Le vote n’était pas contre la nouvelle crèche, comme le maire l’a affirmé avec une rare mauvaise foi, mais contre ce mode de gestion.

Pour vous faire votre propre opinion, visionnez l'échange lors du conseil municipal filmé par notre équipe :

 

 

Deuxième exemple, une délibération sous forme d’avenant au contrat qui lient Véolia, le STIF et la ville a été examinée et a permis à nouveau d’aborder le réseau de bus urbain Résalys, objet d'une forte contestation des habitants il y a un an. En conseil, le Maire a dénoncé « l’instrumentalisation de ce sujet par le PS local », en projetant des chiffres de fréquentation en hausse qui n’ont été à ce jour ni communiqués ni expliqués officiellement. S’agissait-il de chiffres annuels, de chiffres de janvier à fin septembre 2010, comparés à janvier et septembre 2011 ? Comment comparer les chiffres alors que les circuits ont été réaménagés?

 

 

Bref, l’argumentaire était « la fréquentation est en hausse, circulez, il n’y a plus rien à dire ». Et bien non.

Nous avons réalisé une enquête de satisfaction générale sur les services à Saint-Germain dont nous rendrons public très prochainement les résultats. Concernant les lignes de bus dans la ville, 55% des répondants ont exprimé un avis négatif dont 40% très négatifs. Ces taux importants sont très significatifs de l'insatisfaction des usagers. Il n'y a donc pas d' "instrumentalisation" de ce sujet, nous faisons simplement notre travail de contrôle de la gestion de la ville par la majorité.

Nous signalerons à titre d’exemple sur la ligne R1 (celle qui relie le centre ville au Bel Air) que si des améliorations ont été notées sur la fréquence et les horaires du matin, on note toujours de fortes insatisfactions concernant les horaires du soir au départ de la gare RER à partir de 18h30/19h00. Le temps d’attente se situe entre 20 et 25 minutes. Il est très fréquent dans le créneau de 19h00/20h00 de constater plus de 50 personnes en attente. Toujours sur cette ligne R1, la fréquence du week-end et particulièrement du samedi est très insuffisante. Sur la ligne R4 aux heures de pointe le matin et le soir, l'arrivée d’1 RER sur 3 en gare de St-Germain ne permet aucune correspondance sur cette ligne notamment vers Chambourcy. Ce dossier reste toujours ouvert et doit faire preuve de vigilance et d’attention soutenue.

 

Monsieur le Maire nous accuse de faire de la politique. Et bien oui, du grec politikos, la politique recouvre tout ce qui a trait à la gouvernance d’une communauté. Et nous continuerons à exprimer notre vision et les attentes que nous percevons sur tous les sujets de la vie de notre ville, que cela dérange M. Lamy ou pas.  

 

A lire également sur notre blog :

Tous nos comptes-rendus de conseils municipaux

Tous nos articles sur le réseau de bus Résalys

Répondez à notre enquête de satisfaction sur les services de la vie quotidienne à Saint-Germain (05/2011)

Publié dans Conseil municipal

Commenter cet article