Dans le cortège du 24 juin contre la réforme Woerth

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Plusieurs militants socialistes de la section de Saint-Germain ont participé à la grande manifestation du 24 juin contre la "réforme" des retraites du gouvernement. Voici un compte-rendu de l'intérieur de cette manifestation par un militant de notre section.


Contre la réforme des retraites du ministre Woerth : mobilisation massive le 24 juin 2010

Manif2406.jpg

Tous les observateurs de cette manifestation du jeudi 24 Juin 2010 reconnaissent que c'est une réussite pour les syndicats qui appelaient à se mobiliser contre la réforme des retraites du ministre Woerth. A Paris, toutes les fédérations franciliennes du PS étaient représentées avec leurs nombreux militants. Mention spéciale aux Jeunes Socialistes du MJS avec leur matériel (camion sono avec musique) et leur enthousiasme.

Naturellement, le PS s'en est tenu à une présence fixe sur le parcours du défilé des travailleurs (respect de la représentation syndicale), avec en tête de nombreux leaders : Harlem Desir, Bertrand Delanoe, Claude Bartolone, Jean Christophe Cambadelis, Benoit Hamon, David Assouline, François Lamy, Catherine Tasca, Jean-Paul Huchon ainsi que de nombreux élus locaux franciliens. Spontanément, certains manifestants n'hésitaient pas à sortir du cortège pour des échanges mutuels de soutiens, prouvant par là que le PS incarne la possibilité de débouchés politiques pour ceux qui luttent contre la casse du modèle social décidée par la droite.

manif24062.jpg

Les mesures décidées par le gouvernement pour faire face au problème des retraites (en supprimant la retraite à 60 ans, en exigeant d'avantage de sacrifices aux salariés, en piquant dans le fond de réserve des retraites) sont profondément injustes et dramatiquement inefficaces. A ce titre, la colère grandissante qui monte dans le pays s'exprime désormais dans la rue avec des citoyens qui répondent massivement à l'appel des syndicats. Pour ce qui est de la manifestation de Paris, il y avait un monde fou (nous étions 130 000). 

Alors que ce jour-là on constate à la fois l'augmentation catastrophique du chômage (+ 22 600 en Mai) et plus de 2 millions de manifestants dans toute la France, Nicolas Sarkozy, au mépris des charges de sa fonction, préfère se mêler de ce qui ne le regarde pas, en bousculant son agenda pour s'occuper prioritairement de ... la faillite sportive de 23 footballeurs. Venant d'un Président de la République ayant déjà à son actif pas mal de symboles fâcheux, l'indécence d'un tel comportement a vraiment de quoi attiser le mécontentement de nos concitoyens.

Dans ces conditions, les tentatives du pouvoir UMP pour minimiser cette journée d'action nationale sont juste risibles.

Avec une telle indignation qui remonte de tout le pays, la mobilisation pour faire reculer le gouvernement va s'amplifier jusqu'à la rentrée parlementaire. C'est à l'Assemblée nationale que les élus de l'opposition vont relayer les revendications syndicales, en demandant notamment le retrait de mesures indignes du respect dû aux salariés qui sont les plus désavantagés, non seulement pour ceux qui sont les premières victimes de la crise économique, mais aussi au regard d'une longue carrière faite de sacrifices et de dur labeur.

Sans parler d'une nécessaire contribution (réellement significative) des revenus du capital, parmi les points clés qui sont en mesure de garantir la réussite d'une réforme juste et équitable des retraites : il faut avant tout créer des emplois pour les jeunes et les plus de 55 ans (leur taux de chômage est bien trop élevé dans notre pays) et supprimer les nombreuses réductions d'impôts pour les ménages les plus aisées décidées sous la présidence Sarkozy. 

Ces mesures font partie des propositions du Parti Socialiste que vous pouvez consulter sur ce lien : Retraites : une autre réforme est possible

Bien évidemment, les militants PS de Saint-Germain se tiennent à votre disposition pour enrichir le débat sur la réforme des retraites ; n'hésitez pas à nous contacter ou à faire part de votre opinion en réagissant à cet article.

Thierry 

Publié dans Politique nationale

Commenter cet article