De nouvelles salles de prière pour les Musulmans de Saint-Germain-en-Laye

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

90_rue_saint_leger.jpgLa blogosphère s'est de nouveau fortement agitée en juillet et en août concernant les projets de l’association musulmane Mosaïque de Saint-Germain-en-Laye. Les articles du Net étaient le plus souvent orientés, fortement hostiles et appelant au rejet. Certains en profitant bien entendu pour exploiter politiquement ce sujet et colporter toutes sortes de rumeurs.

Une communauté musulmane présente depuis fort longtemps dans notre ville

La communauté musulmane est présente depuis des années dans notre ville. Comme les autres cultes présents à Saint-Germain, le culte catholique, le culte israélite, le culte orthodoxe ou le culte protestant, elle souhaite proposer aux fidèles pratiquants un lieu de prière et de recueillement. Pendant quelques années, les Musulmans saint-germanois ont disposé d’un local assez étroit rue des Lavandières, puis d’un local exigu équivalent à une grande cave boulevard Charles Gounod. Les fidèles saint-germanois sont pour la plupart contraints de se rendre aux mosquées de Plaisir ou de Poissy. Le local actuel ne permet pas une salle de prière pour les hommes et une salle de prière pour les femmes et, lors des grandes dates religieuses, ne peut en aucun cas accueillir un flux supplémentaire occasionnel. A ces occasions, la communauté a souvent dû louer des salles dans un hôtel ou sur un parking. Des solutions ont dès lors été recherchées.

Un premier projet de fin 2011 en échec

Dans un premier temps, en 2010 et 2011, l’association Mosaïque a défini un projet de construction d’un centre culturel pour la promotion de la connaissance de la civilisation islamique avec présence de salles de prière. Ce projet est présenté discrètement à la majorité municipale car il sous entend aussi la vente d’un terrain de 1 168 m2 au Bel Air. Sur la fin de l’année 2011, le projet devient public et provoque un emballement médiatique qui amène le maire de Saint-Germain-en-Laye, à la grande surprise de la communauté et sans consultation par le conseil municipal, à reculer et à s’opposer à ce projet. Sous couvert du respect du principe de laïcité, la municipalité indique alors qu’elle ne pouvait pas donner suite.

A cette époque, nous avions indiqué notre position. La loi de 1905 énonce les deux composantes du régime de séparation des églises et de l’Etat : la liberté religieuse et la non-immixtion de l’Etat. La première composante est la réaffirmation des principes de la liberté de conscience et du libre exercice des cultes. La deuxième est l’interdiction de subventionner les cultes et l’interdiction faite à l’Etat de préférer un culte à un autre.

Vis-à-vis du terrain communal envisagé fin 2011, il aurait pu être vendu à sa valeur réelle estimée par les domaines. Ce terrain était situé en contrebas du viaduc, derrière l’hôtel des impôts et le centre ex-Sonacotra, à un emplacement relativement peu attractif pour un usage de logement ou d’activité.

Une deuxième option était possible sous forme de location par un bail emphytéotique administratif. Là aussi, pour éviter toutes contestations, le montant n’aurait pas dû être symbolique pour éviter d’être regardé comme accordant une subvention à l’association. Aucune de ces solutions n’a été retenue par la mairie et le projet a été abandonné.

Le projet actuel d’août 2013

Le besoin de salles étant toujours présent, l’association Mosaïque a cherché la mise en place d’autres solutions. C’est ainsi que courant août 2013, l’association a acheté un pavillon au 90, rue Saint-Léger pour un montant de 410 000 € réuni grâce à des dons. L’association souhaite maintenant, avec l’aide d’architectes, procéder aux aménagements nécessaires. Le porte-parole de l’association, Monsieur Salick Sall, indique qu' un dossier sera présenté aux services d’urbanismes pour que tout soit parfaitement conforme au PLU (Plan Local d’Urbanisme). Dans le journal Le Parisien, il précise « seule certitude, le bâtiment comprendra une salle de prière pour les hommes et une autre pour les femmes qui en sont aujourd’hui privées ». L’association estime à 18 mois la finalisation du projet et un coût des travaux de l’ordre de 600 à 700 000 €.

Notre position

Dans le total respect du principe de laïcité, nous nous réjouissons que la communauté musulmane de Saint-Germain-en-Laye dispose dans le futur, comme toutes les autres communautés religieuses de la ville, d’un lieu plus grand, plus approprié et plus digne pour la pratique de sa religion. Nous rappelons que la ville de Saint-Germain-en-Laye accueille plus de 12 lieux de culte sur son territoire et comme la ville l’indique dans un communiqué « l’activité cultuelle est traditionnellement forte et diversifiée à Saint-Germain-en-Laye ». Il y a par exemple deux lieux de culte protestants, plusieurs lieux de cultes juifs, une chapelle orthodoxe et des messes catholiques dans tous les quartiers et même en plusieurs langues. C’est un fait que les musulmans sont les seuls à ne pas disposer de lieu de culte adapté à la taille de leur communauté, et ce depuis des années.

Il reste à réaliser les adaptations et les aménagements du pavillon notamment eu égard à la sécurité, nécessaire à tout bâtiment dit « ERP » (Etablissement Recevant du Public), c'est-à-dire norme d’évacuation, nombre de personnes par pièce etc…, et solliciter les autorisations administratives. Nous souhaitons que la municipalité instruise ce dossier en toute indépendance, sans parti pris et dans le seul respect des règles administratives et de sécurité.

Il est grand temps que la « crispation » laisse la place à la sérénité, à la liberté de conscience et la concrétisation pratique de la liberté de culte de chacun dans le respect de la loi de 1905.

 

PS : Dimanche 8 septembre au matin, des membres du Front national au marché de Saint-Germain-en-Laye tenaient des propos violents en distribuant un tract accusant la mairie de construire une mosquée ! Mensonges et intolérance étaient au rendez vous.

 

Plus d'informations sur ce dossier :

- un article du Courrier des Yvelines du 4/09/2013 (pdf 1,6Mo)

- un reportage vidéo à cette adresse sur Yvelines première : http://www.yvelines1.com/le-journal/journal-jeudi-5-septembre/

 

A lire également sur notre blog :

La position du PS sur l'abandon du projet de lieu de culte musulman à Saint-Germain-en-Laye (01/2012)

Lieu de culte musulman à Saint-Germain : le maire aurait renoncé au projet (01/2012)

Projet de centre culturel musulman à Saint-Germain : les élus socialistes écrivent au maire (01/2012)

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Commenter cet article