Dette 'toxique' du Sidru : Révélations du maire de Saint-Germain-en-Laye en conseil municipal

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Au cours du conseil municipal du 8 juillet 2010, le maire de Saint-Germain-en-Laye a fait deux déclarations importantes au sujet de la dette 'toxique' du Sidru (Syndicat Intercommunal pour la Destruction des Résidus Urbains), dont il est président.

Lors du débat concernant le rapport annuel du Sidru, Emmanuel Fruchard (PS) a commencé par rappeler une fois de plus les risques induits par la "gestion active" de cette dette :

- Une forte exposition au risque de baisse du dollar et de hausse du franc suisse

- Une perte latente supérieure à 30 millions d'euros au 31 décembre 2009, soit 75% de l'encours

Des comptes ni fidèles ni sincères : les comptes 2009 ne reflètent pas fidèlement la situation de la collectivité ; les provisions sont largement sous évaluées, points sur lesquels nous alertons depuis trois ans et demi, et de ce fait les comptes ne sont pas sincères.

Emmanuel Fruchard a donc demandé que deux mesures soient prises :

1- L'évaluation contradictoire du degré de 'toxicité' de la dette à l'aide des indicateurs définis dans la Charte de bonne conduite

2- La prise de contact avec le médiateur nommé par le gouvernement, afin d'initier une démarche visant à mettre fin aux prises de risque sans faire payer les contribuables

Dans sa réponse le maire de Saint-Germain a révélé deux informations capitales :

"Vous ne le saviez pas, bien qu'assistant à tous les Comités syndicaux, [...] j'ai pris contact, depuis longtemps, avec le médiateur".

"Je ne vous dirai pas, parce que les banques ne le souhaitent pas, les négociations que nous avons en cours, [...] Elles sont en cours mais il est évident que s'il le faut à un moment nous sortirons de ces contrats."

Le Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye voit dans ces révélations la fin d'une longue période de déni et la confirmation de la gravité de la situation, qu'il condamnait déjà fin 2006, avant le développement de la crise financière. Nous sommes également surpris que ces informations importantes soient rendues publiques au conseil municipal de Saint-Germain, et non au Comité du syndicat, qui s'est réuni régulièrement en 2009 et 2010.

 

Voici un extrait vidéo du débat sur le SIDRU filmé par le PS de Saint-Germain (19mn) :

La situation de la dette du Sidru s'est nettement dégradée ces derniers mois en raison des variations très brutales des taux de change sur lesquels la dette du Sidru est indexé. En janvier 2010, le président du Sidru Emmanuel Lamy prédisait pourtant une année 2010 "calme sur le front des changes"...

Ainsi, le graphique ci-dessous montre bien que nous sommes entrés dans une zone extrêmement dangereuse. Si le taux euro contre franc suisse était le même en janvier 2011 qu'au 7 juillet dernier (soit 1,33€), le taux d'intérêt à payer serait de 25%.  graphiquesidru

 

Précédemment sur notre blog :

Tous nos articles sur la dette du SIDRU
Tribune libre de Saint-Germain : les dettes et intérêts sont les impôts de demain (11/2009)
Conseil municipal du 1er octobre : le SIDRU en débat (10/2009)
Emprunts toxiques du SIDRU : le Monde en parle (06/2009)
La face obscure du SIDRU (02/2009)
Sidru : le syndicat a contracté des emprunts à hauts risques (Le Parisien) (11/2008)
Sidru : 2 vidéos pour comprendre le dossier (01/2008)
Le Courrier des Yvelines : les Socialistes attaquent le maire sur la gestion de l'usine Azalys (11/2007)
Traitement des ordures ménagères dans notre région (2) : la question des swaps (07/2006)
Traitement des ordures ménagères dans notre région (1) : l'historique (07/2006)

Commenter cet article