L'Express épingle "le système Lamy" à Saint-Germain-en-Laye

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

ExpressUne21092011.jpegL'hebdomadaire L'Express du 21 septembre a consacré un long dossier à la ville de Saint-Germain et à la gestion d'Emmanuel Lamy, dans une enquête très complète et sans complaisance intitulée "Le système Lamy".

C'est peu de dire que celui-ci n'a pas apprécié le dossier! Trop habitué sans doute aux numéros hagiographiques du Point consacrés à Saint-Germain, où notre commune est systématiquement décrite comme le paradis sur terre et la gestion du maire comme un modèle du genre, Emmanuel Lamy a peut-être perdu l'habitude de lire une enquête indépendante où les journalistes font réellement leur travail.

Car il y a bien évidemment à Saint-Germain comme ailleurs, des problèmes et des dossiers difficiles, nous les évoquons régulièrement sur notre blog.

L'Express aborde ainsi 3 "dossiers chauds" :

- la situation catastrophique - et bloquée - de l'hôpital de Saint-Germain qualifiée de "dossier empoisonné" où les "cliniques privées raflent la mise"

Expresssidru21092011.jpeg- un dossier d'urbanisme particulièrement douteux, que nous avons déjà évoqué plusieurs fois sur ce blog, avec de possibles conflits d'intérêts, initulé "Le mystère du domaine de Valmoré 

-  et enfin la véritable "bombe à retardement" que représente "l'incinérateur intoxiqué par des emprunts spéculatifs", c'est à dire le dossier des emprunts toxiques du Sidru que nous avons révélés dès septembre 2007 et sur lesquels la Chambre régionale des Comptes enquête actuellement. Pour la première fois, Emmanuel Lamy reconnait la gravité de la situation, estimant avoir "hérité d'une bombe". 

 

L'Express aborde également la personnalité du maire et le portrait n'est pas tendre mais plutôt bien vu. Celui-ci, maire depuis 12 ans, y est jugé comme "l'énarque qui n'aimait pas la politique", "toujours aussi peu à son aise au milieu de la foule" avec "un style de boy-scout sage" ; le député-maire UMP de Chambourcy Pierre Morange y va de son petit coup de griffe, le décrivant comme quelqu'un qui "n'est pas flamboyant". Beaucoup de Saint-Germanois qui ont eu l'occasion de dialoguer avec lui le jugent même assez cassant...

L'Express souligne aussi qu'il "manque cruellement de poids politique au sein de l'UMP des Yvelines" et qu'il "dispose de peu d'alliés". L'hebdomadaire estime, sans doute avec raison, qu' "Emmanuel Lamy ne s'est jamais vraiment remis de sa cuisante défaite aux législatives de 2002", où il avait été éliminé dès le premier tour, battu par Pierre Morange et Jean Laurent, conseiller municipal PS de Saint-Germain. En 2010, Valérie Pécresse n'avait pas voulu de lui sur la liste de droite aux Régionales.

 

Ce dossier très complet qui épingle Emmanuel Lamy, vous ne le retrouverez pas dans la revue de presse du Journal de Saint-Germain, notre pravda locale, dirigé par la majorité municipale. Ou plus exactement, vous y lirez les deux seuls points positifs que relève l'opposition de gauche (les crèches et la progression - encore insuffisante - du logement social). Mais rien sur les emprunts toxiques, rien sur l'hôpital, rien sur le domaine de Valmoré!

Si telle est la conception du journalisme pour M. Lamy, n'évoquer que ce qui va dans le bon sens, on comprend pourquoi il n'a pas apprécié le numéro de l'Express. Mais le maire de Saint-Germain doit se rappeler que ce sont les impôts des Saint-Germanois qui financent le Journal de Saint-Germain, y compris les 47% qui n'ont pas voté pour M. Lamy lors des dernières municipales...

 

Mise à jour : à la demande de l'Express, nous avons retiré les liens vers les articles

 

A lire également sur notre blog :

Domaine de Valmoré : il n'y aurait jamais eu de demande de déclassement des Espaces Boisés Classés! (04/2011)

Tous nos articles sur les emprunts toxiques du Sidru

Tous nos articles sur l'hôpital de Poissy - Saint-Germain

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Commenter cet article