La position du PS sur l'abandon du projet de lieu de culte musulman à Saint-Germain-en-Laye

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Découvrez ci-dessous la position de Pascal Lévêque, conseiller municipal PS de Saint-Germain-en-Laye sur l'abandon en rase campagne par le maire du projet de lieu de culte musulman dans notre ville, après un mois de psychodrame médiatique, et sous la pression de l'extrême droite. Un projet qu'il a soigneusement caché à son opposition.


Les Tartuffes de la laïcité

 

BatimentmosqueeL’Association Mosaïque s’est vue notifiée il y a quelques jours le refus de la ville de céder un terrain sur lequel il était envisagé de batir un centre culturel et cultuel musulman. Le Maire l’a confirmé en public lors de la cérémonie des vœux le 14 janvier en regrettant la diffusion prématurée du projet en décembre dernier ayant entraîné des vives réactions et des informations erronées et en rappelant les principes de laïcité de la loi 1905 à respecter pour une ville.

Faut-il rappeler que l’Association en contact unique avec le Maire depuis des mois sur ce projet avait pour ligne de conduite de laisser la mairie informer les élus et les Saint-Germanois ? Il y a une forme d’hypocrisie ou de « tartufferie » à se cacher derrière la loi de 1905 pour écarter la possibilité d’un lieu de culte à Saint-Germain pour les musulmans.

Une relecture approfondie de la loi serait la bienvenue. La loi du 9 décembre 1905 énonce les deux composantes du régime de séparation des églises et de l’Etat : la liberté religieuse et la non immixtion de l’Etat. La première composante est la réaffirmation des principes de la liberté de conscience et du libre exercice des cultes. Ainsi la loi dispose que « la République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes ». La deuxième est l’interdiction de subventionner les cultes et l’interdiction faite à l’Etat de préférer un culte à un autre. Enfin, la rédaction résultant de la loi du 13 avril 1908 « ….les communes pourront engager les dépenses nécessaires pour l’entretien et la conservation des édifices du culte dont la propriété leur est reconnue par la présente loi ». Il s’agit des dépenses de réparations, et non des travaux d’aménagement ou d’entretien courants. Rien dans la loi de 1905 n’interdit à une commune de vendre un terrain ou de le louer pour construire un lieu de culte sous réserve que ceci soit fait au prix public des Domaines.

 

A Saint-Germain il y a 15 ans un terrain a été cédé pour l’édification de la synagogue. Il y a 3 ans, trois subventions de 10.000 € chacune ont été votées en Conseil municipal pour des travaux d’entretien pour les trois communautés (catholique, protestante et juive). Qui a manifesté ?

 

Il y a quand même une interrogation car la loi de 1905 est particulièrement brandie lorsqu’il s’agit de projet de culte musulman. L’Association Mosaïque rappelle qu’il y a à Saint-Germain de l’ordre de 4.000 musulmans, pratiquants ou non. L’Association utilise une salle de culte au Bel Air extrêmement exigüe. Dans la discrétion et pour faciliter l’intégration dans le quartier, elle demande aux pratiquants le vendredi de se rendre ailleurs, notamment à Poissy ou à Nanterre. L’Association demandait la location ou l’achat du terrain communal de 1.168 m2 au Bel Air. Elle examinait tous les moyens de financement et a fait travailler une équipe d’architectes pendant des mois. C’est peu dire qu’elle a été abasourdie par la décision de l’équipe majoritaire.

 

Encore une fois, nous dénonçons la gestion calamiteuse de ce dossier en termes d’instruction et d’information coordonnées par le Maire.

Sans aucun prosélytisme, nous estimons que le « Vivre ensemble » ce n’est pas entretenir le communautarisme, c’est respecter toutes les croyances pour tous, c’est l’illustration des principes de laïcité et de liberté religieuse. La communauté musulmane de Saint-Germain méritait une meilleure écoute pour une intégration naturelle et réussie dans notre ville et on pouvait parfaitement respecter la Pascal.jpgloi de 1905 et vendre au prix des Domaines un terrain communal pour la réalisation à Saint-Germain d’un lieu de culte musulman.

Pascal Lévêque, Conseiller municipal PS Saint-Germain-en-Laye


A lire également sur notre blog :

Lieu de culte musulman à Saint-Germain : le maire aurait renoncé au projet (01/2012)

Projet de centre culturel musulman à Saint-Germain : les élus socialistes écrivent au maire (01/2012)

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article