Le conseil général des Yvelines augmente le taux des impôts locaux de près de 15%

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Nous avions consacré fin novembre 2009 un article intitulé "Les finances du conseil général des Yvelines sont dans le rouge", qui reproduisait un texte du président des conseillers généraux PS sur le blog des élus PS.

Visiblement, les Socialistes avait bien anticipé la situation de notre département...

imp-ts-locaux.jpgVendredi 26 mars, le conseil général des Yvelines, dirigé par l'UMP, a en effet voté une augmentation des taux d'impôts locaux de près de 15% et un recours à l'emprunt (150 à 200 millions d'ici la fin de l'année) pour boucler le budget 2010.

Les 3 taxes locales évoluent ainsi de 14,8% chacune.

- Taxe d'Habitation : 5,51% (4,80% en 2009)

- Taxe sur le foncier Bâti : 5,28% (4,60% en 2009)

- Taxe sur le foncier non Bâti : 18,99% (16,54% en 2009).

Le vice-président chargé des finances, Maurice Solignac, conseiller général de Saint-Germain nord, a indiqué que le budget 2009 avait été bouclé "grâce à nos réserves" et que celles-ci "sont quasiment épuisées". Le président Alain Schmitz a reconnu que "face à l'effondrement [des droits de mutation] il a fallu réagir dans l'urgence", une façon d'avouer que cela n'avait pas du tout été anticipé.

Lors du débat d'orientation budgétaire en février, les conseillers généraux PS avaient rappelé que  "l’assemblée départementale s’est obstinée à ne pas augmenter les impôts ou à recourir à l’emprunt" les années précédentes et regretté que la hausse n'ait pas été étalée sur plusieurs années (les impôts n'avaient pas augmenté depuis 7 ans). Ils ont voté contre ce budget.

Rappelons également que la droite yvelinoise a dépensé l'année dernière plusieurs millions d'euros pour soutenir la construction d'un circuit de Formule 1 à Flins, projet finalement (et heureusement!) abandonné fin 2009.

 

A lire également :

Les finances du conseil général des Yvelines sont dans le rouge

Le conseil général des Yvelines abandonne le projet de circuit de F1 à Flins

La position des conseillers généraux PS yvelinois lors du débat d'orientation budgétaire 2010

Le blog des conseillers généraux PS des Yvelines

Tous nos articles sur les Yvelines

Publié dans Yvelines

Commenter cet article

Le webmestre 13/04/2010 20:56



Voici la réaction des conseillers généraux PS des Yvelines


Le vendredi 26 mars s’est déroulé l’examen du budget primitif.


 


A l’issue d’une intervention de Jean Louis BARTH, élu socialiste siégeant à la commission des finances, les élus socialistes se sont
prononcés contre ce budget 2010.


 


Les raisons en sont les suivantes :


 


-        
recours brutal à la fiscalité (+ de 14.8%) pour financer l’explosion des dépenses sociales (RMI, RSA, APA et PCH) non compensées par l’État à
hauteur de 99 millions d’euros. La suppression de la taxe professionnelle transfère la charge de la fiscalité locale des entreprises aux ménages. Pour financer les dépenses sociales, le Conseil
général augmente l’impôt désormais supporté par les seuls ménages.


-        
baisse importante de la politique contractuelle : si les dispositifs règlementaires demeurent inchangés, l’ensemble des aides aux
communes voient leurs taux et plafonds de subvention fortement baisser et compromettent par là même la réalisation de projets par les communes (logement, patrimoine, sports, culture,
environnement…)


 


-        
diminution des aides aux associations sportives et culturelles par l’anticipation de la loi de réforme des collectivités
territoriales.


 


-        
une victoire obtenue cependant par les élus socialistes : face à la détermination de l’opposition, la majorité UMP a abandonné pendant
la séance la suppression des aides énergétiques pour les familles nombreuses à faibles revenus ! Au moment où les tarifs du gaz augmentent de plus de 10%, cette suppression d’aide était
choquante.


 


André Sylvestre


président du groupe socialiste et apparenté



robin 05/04/2010 23:04



C'est vraiment cousu de fil blanc : Pécresse a demandé à ses copains de l'UMP des Yvelines d'attendre l'après-régionales pour annoncer une méga-hausse des taux pour l'année 2010, pourtant
largement entamée. Un gros mensonge par omission qui n'a même pas permis d'éviter la Bérézina les 14 et 21 mars.


On y a échappé à la région, mais hélas il nous reste la Droite yvelinoise à l'oeuvre avec ses gros sabots !



André 05/04/2010 20:28



Après le premier tour des régionales, Copé et ses petits amis de l'UMP nous disaient "attention la gauche va augmenter les impôts"... les élections passent et les impôts augmentent sur décision
de... l'UMP. Un département mal géré, des services réduits au minimum, et des impôts qui augmentent : quel bande d'hypocrites et d'incompétents à droite!