Les chroniques de l'été (2) : « Saint-Germain, cela se mérite ! »

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Chateau.JPGr-duit.jpeg« Saint-Germain, cela se mérite ! »

En cette matinée peu ensoleillée, ce commerçant de pizzas voit à nouveau la police municipale verbaliser ses scooters de livraison placés devant son magasin. Ce n’est malheureusement pas la première fois et le conflit est latent entre ce commerce de livraison de pizzas à domicile et la ville. Le ton monte. Des commerçants voisins tentent de faire les médiateurs : ne peut-on pas trouver une solution viable ? Des restaurateurs ou cafetiers, par exemple, peuvent louer des emplacements de trottoirs devant leur commerce. 

Un passant prend alors la parole en se présentant comme élu municipal de la majorité. Il défend la verbalisation et assène « quand on vit ou travaille à Saint-Germain, il faut avoir les moyens. Saint-Germain se mérite ».

Ce n’est pas la première fois que j’entends cette argumentation ! Si tout un chacun peut penser ce qu’il veut, je trouve cette phrase, dans la bouche d’un élu, inacceptable et irresponsable.

Pourquoi inacceptable ? « Avoir les moyens », c’est couvrir l’idée d’une ségrégation par l’argent, c’est favoriser la présence d’un territoire qui sélectionne « naturellement » par les prix du m² et les prix des commerces. C’est accepter à terme la création d’un « fort Knox » de l’argent excluant ceux qui n’ont pas « les moyens ».

Pourquoi irresponsable ? « Saint-Germain, cela se mérite ». Dans la bouche d’un élu municipal, cela est particulièrement choquant. Cela se mérite ? Ah oui ? Et comment ? Par diplôme remis par la municipalité ? Par une commission d’attribution de l’acceptation de vivre dans la bonne ville de Saint-Germain ? Le rôle d’un élu est au contraire de favoriser la diversité dans sa ville. Qui se rassemble s’assemble, dit le proverbe ; justement, l’élu municipal doit veiller à l’équilibre de sa ville, la richesse d’une population alliant jeunes et seniors, salariés, artisans, commerçants, et retraités, cadres et employés. L’élu municipal doit justement se battre contre le mur de l’argent, favoriser aussi le logement social dans la ville de Saint-Germain. La population est bien contente de trouver les services publics municipaux, crèches, centres de loisirs, hôpital, encore faut-il que les fonctionnaires, les employés, les cadres moyens, les infirmières, les policiers puissent aussi se loger dans la ville et non à 50 km de là.

Notre rôle d’élu est de corriger les effets extrêmes du marché. C’est vraiment une conception totalement différente que nous défendons pour un Saint-Germain ouvert, divers et généreux que Pascal-copie-1.jpgcelle de cet élu de la majorité.

 

Pascal Lévêque, conseiller municipal PS de Saint-Germain-en-Laye

 

A lire également :

Les chroniques de l'été (1) : une journée aux urgences de l'hôpital de Poissy

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Commenter cet article

scootshi 07/09/2010 16:33



Un lecteur abonde dans le sens de Jacques, rue de Poissy cette fois :






Jacques 07/09/2010 12:36



Stationnement et pizzas...


Ce nest pas une chronique de l'été...la situation dure toute l'année et la coutume prend continuellement de l'ampleur, au rythme des naissances
des commerces-livreurs; Il y a du sushi à se faire!


Il reste, au-delà des postures "morales" que des emplacements de stationnement prévus pour tout un chacun sont systématiquement et totalement
occupé par les scooters de livraisons, interdisant le stationnement par les particuliers, de passage ou clients de tous magasins.


Mieux même, du fait de la concurrence, on étend le stationnement sur les trottoirs, hors places prévues pour les deux roues. Voir ainsi  un
rectangle contigu du parking pour bicyclettes près du marché,occupé par les véhicules de livraisons de la 2nde "sushi shop" de la rue de Pologne.


Encore mieux: pour être sûr de retrouver les places de stationnement après le week-end ou les jours de fermeture, le propriétaire des véhicules
les attaches l'un à l'autre sur un même cable d'acier. Et tant pis pour les gens en promenade le dimanche;;;


 


Qu'attend-on? Qu'un samedi ou un dimanche soir, quelqu'un coupe les câbles, endommage les véhicules, en fasse sauter?



FX 30/08/2010 10:35



Commentaire absolument inadmissible d'un élu ! Je suis choqué et j'aimerais bien connaître le nom de cette personne (je suppose que vous ne pouvez pas le donner).



Xavier M 29/08/2010 16:51



J'habite Saint-Germain depuis 3 ans avec ma compagne et mes deux enfants. Je trouve la ville vivante, ouverte avec beaucoup de commerces. C'est vrai que certains saint-germanois ne sont pas
toujours à l'écoute des autres. Certains milieux sont très fermés, avec leurs codes d'une certaine bourgeoisie stricte et acceptent avec difficultés les nouveaux venus, c'est dommage, celà manque
d'ouverture d'esprit. Xavier.