Les urgences et la réanimation de l'Hôpital de Saint-Germain menacées de fermeture

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

De sombres nuages planent de nouveau sur l'avenir de l'Hôpital de Saint-Germain. Confrontée à un déficit abyssal (31 millions d'euros en 2008), il semblerait que la direction veuille tailler dans le vif et fermer la réanimation et les urgences dès 2010 pour réduire le déficit. Si cela se concrétise, c'est la mort programmée du site de Saint-Germain qui a déjà perdu il y a 3 ans ses services de cardiologie et de pédiatrie ainsi que sa maternité.
Rappelons que les urgences de Saint-Germain n'étaient déjà plus ouvertes que de 8h à 22h. Depuis le 12 octobre, elles sont fermées à partir de 20 heures et n'accueillent que
"des malades se déplaçant par leurs propres moyens ou adressés par la police". Tous les autres cas sont envoyés sur Poissy (voir le site de l'hôpital).

Le maire UMP de Saint-Germain, également président du conseil d'administration de l'hôpital, a fait voter un voeu lors du conseil municipal du 1er octobre en précisant que "la menace est sufisamment grave pour que je vous soumette ce voeu".
Voici le texte présenté aux élus saint-germanois  :
"Considérant que le projet du Centre Hospitalier Intercommunal de Poissy - Saint-Germain-en-Laye, en cours d'élaboration, pourrait remettre en cause l'existence des services d'urgence et de réanimation sur le site de Saint-Germain-en-Laye, le conseil municipal émet le voeu que le service des urgences et le service de réanimation du
Centre Hospitalier Intercommunal de Poissy - Saint-Germain-en-Laye soient consolidés afin d'assurer la sécurité et la permanence des soins dans notre bassin de vie".

Tout comme le voeu présenté par la gauche pour défendre les services locaux de la ville, celui-ci a été adopté à l'unanimité.
Lors du débat, le maire s'en est pris violemment aux "mêmes forces toujours à l'oeuvre" pour regrouper les services sur l'hôpital de Poissy.
L'hôpital de Saint-Germain est donc de nouveau particulièrement menacé et la disparition de deux services aussi essentiels que les Urgences et la Réanimation seraient catastrophiques pour son devenir.
Rappelons que le projet adopté fin 2007 par Roselyne Bachelot prévoit la construction d'un hôpital intercommunal sur un site unique à Chambourcy à la place des sites de Poissy et Saint-Germain et son ouverture en 2014.
Rappelons également qu'une clinique privée s'est  implantée au coeur de l'hôpital public de Saint-Germain en 2009, ce que nous avons toujours dénoncé.

A lire également sur notre blog nos précédents articles sur ce dossier :
L'hôpital de Chambourcy réunira ceux de Poissy et Saint-Germain (11/2008)
Le nouvel hôpital sera construit à Chambourcy (07/2008)
L'hôpital de Poissy sera reconstruit... à Chambourcy ? (12/2007)
En 2009, une clinique privée dans l'hôpital de Saint-Germain (06/2007)
Clash à l'hôpital de Poissy / Saint-Germain (05/2007)
Lettre ouverte au directeur de l'hôpital de Poissy / Saint-Germain (03/2007)
Hôpital de Poissy / Saint-Germain : la cardiologie et la pédiatrie menacées (07/2006)
Hôpital de Poissy / Saint-Germain : l'hémorragie continue (06/2006)
La vérité sur les cliniques à Saint-Germain (03/2006)

Commenter cet article