Nuisances sonores dans le quartier Bel-air : que fait la municipalité de Saint-Germain?

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Depuis plusieurs années, le quartier du Bel-Air est touché par un sérieux problème tout au long des mois de juillet et d'août : les nuisances sonores provoquées par les mobylettes et scooters circulant à toute heure de la journée et de la nuit.

Au-delà de la gêne particulièrement importante occasionnée par ces véhicules, les dangers sont multiples : pour les conducteurs d'abord, puisque la plupart des moteurs étant trafiqués, le risque d'accident est en conséquent lui aussi multiplié. Mais également pour les enfants et les piétons en général, ces mêmes personnes n'hésitant pas à rouler sur le trottoir simplement pour gagner quelques secondes afin d'éviter un sens unique, ou encore à rouler à toute vitesse derrière les immeubles où passent régulièrement des résidents ou des enfants en bas-âge venus faire du vélo, ne manquant pas d'ailleurs de laisser la pelouse ou les bancs dans un état déplorable après leur venue (cigarettes, canettes de bières, bouteilles...).

La police municipale ne s'étant hélas jamais vraiment sentie concernée par le problème, ce dernier persiste donc encore et toujours chaque année, laissant ainsi des centaines de résidents sans solutions face à une situation au quotidien de plus en plus pénible, aussi bien de par la peur d'un accident (certains motards mettent devant eux de jeunes enfants sans aucune protection) que par cette nuisance sonore difficile à accepter, plus particulièrement lorsque celle-ci a lieu en pleine nuit.

Nous demandons au maire de Saint-Germain de faire intervenir la police municipale et de demander l'intervention de la police nationale pour contrôler les mobylettes et scooters les plus bruyants et le cas échéant verbaliser leurs propriétaires.

Une lettre en ce ce sens a été adressée début août au maire de Saint-Germain par les conseillers municipaux socialistes.

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Commenter cet article