Projet de centre culturel musulman à Saint-Germain : les élus socialistes écrivent au maire

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Comme beaucoup de Saint-Germanois, nous avons découvert dans la presse le projet de centre culturel et cultuel musulman de l'association Mosaïque. Cela peut surprendre mais le maire de Saint-Germain - qui a ce projet en main depuis de nombreux mois - n'a jamais daigné en informer les élus d'opposition !!

Face à un projet qui déclenche les passions et les fantasmes de tous ordres, savamment alimentés par l'extrême droite qui trouve là une occasion d'exister dans notre ville, la moindre des choses aurait été d'en débattre sereinement entre élus du conseil municipal et de jouer la transparence avec la population. Cela n'a pas été le cas et nous le regrettons vivement. Visiblement, l'hostilité d'une partie de sa majorité au projet a incité le maire à appliquer une véritable omerta sur ce dossier. Résultat, la ville est l'objet de rumeurs de toutes sortes, de tracts racistes et d'une polémique comme elle en a rarement connu.

Batimentmosquee.jpgPour que chacun se fasse une opinion sur ce dossier important, vous pouvez télécharger le projet (pdf, 1,2Mo) que l'association saint-germanoise Mosaique a présenté à la majorité municipale - et à elle seule, l'opposition n'était ni conviée ni informée! - le 12 décembre dernier.

Le bâtiment d'un étage se situerait sous le viaduc Saint-Léger, à côté du centre des impôts (cf photo ci-contre). Il accueillerait un centre culturel et un lieu de prières.


Les élus socialistes de Saint-Germain-en-Laye Pascal Lévêque et Emmanuel Fruchard ont donc écrit au maire le 9 janvier pour obtenir des précisions sur le projet et dénoncer l'absence de dialogue républicain du maire. Ils soulignent que "la communauté musulmane, comme les communautés catholique, protestante, juive, doit pouvoir librement pratiquer son culte dans des conditions dignes à Saint-Germain-en-Laye." Ils indiquent également que, sous la condition que la vente du terrain appartenant à la ville se réalise au prix fixé par les Domaines, ils seront favorables au projet.

 

Retrouvez ci-dessous l'intégralité de la lettre des élus PS à Emmanuel Lamy ou téléchargez-la au format pdf (853ko). Nous publierons bien entendu la réponse de M. Lamy.


Monsieur le Maire

HOTEL DE VILLE

16 rue de Pontoise

78100 SAINT GERMAIN EN LAYE

 

Objet : Projet Mosaïque

 

Saint-Germain-en-Laye, le 9 janvier 2012

 

Monsieur le Maire,

Au nom des élus municipaux du Groupe Saint-Germain Solidaire, nous revenons vers vous concernant le projet Mosaïque et l’incroyable séquence de communication des 15 derniers jours de décembre 2011.

En effet, une communication sur le projet de construction d’un centre culturel et cultuel musulman a fait l’objet de votre part de communiqués ou de précisions quasiment à tous…. sauf aux élus municipaux d’opposition ! Nous le regrettons très vivement.

Vous avez su par le passé, que ce soit sur le projet de la réserve Péreire, de l’avenir de l’hôpital ou encore récemment sur la présentation des résultats de l’étude urbanistique du cabinet Lion, inviter en réunion plénière, hors séance publique du Conseil municipal, l’ensemble des Conseillers dans un esprit républicain d’informations et de concertation.

S’il vous appartient naturellement de consulter votre propre majorité, nous regrettons vivement que vous n’ayez pas choisi de diffuser l’information à l’ensemble des Conseillers. (Y compris les communiqués de presse dont Le Parisien rapporte, ce qui est faux, qu’ils ont été distribués lors du Conseil municipal du 16 décembre dernier).

Nous vous posons donc par écrit les questions que nous aurions pu naturellement évoquer lors d’une présentation commune à tous les Conseillers. Nos questions ne porteront pas sur le projet lui-même, qui nous a été communiqué depuis par une autre voie que la voie municipale, mais sur les questions propres au positionnement de la ville :

Quelle est l’estimation des Domaines pour le terrain de 1.168 m2 envisagé ?

Quels sont les recommandations et conseils apportés par les autorités administratives pour respecter le principe de laïcité ? Sommes toutes, il s’agit d’une situation assez courante concernant un terrain où sera édifié en partie un lieu de culte.

Les Domaines ont-ils aussi indiqué un prix de loyer de location d’un tel terrain au sein d’un bail emphytéotique ? Quelle est la durée recommandée d’un tel bail ?

En dehors du projet lui-même, des places de parking ont-elles été envisagées ?

Est-il vrai que depuis décembre 2010 une démarche au cadastre de séparation de ce terrain communal a été entreprise ?

Quelle est votre analyse en termes d’intégration à cet emplacement de ce centre culturel et cultuel ?

Avez-vous l’intention dans le prochain Conseil municipal de février de mettre à l’ordre du jour une délibération sur l’attribution de ce terrain communal pour ce projet?

Si ce n’est pas le cas, avez-vous prévu une information et un débat avec l’ensemble du Conseil municipal en réunion hors conseil ?

 

En attendant les réponses à ces questions, nos positions de principes rappellent que la liberté de conscience, c’est aussi la liberté de culte. Sans prosélytisme, la communauté musulmane, comme les communautés catholique, protestante, juive doit pouvoir librement pratiquer son culte dans des conditions dignes à Saint-Germain-en-Laye.

Le deuxième principe porte sur le soutien de la ville sur ce projet notamment concernant le terrain de 1.168 m2 à mettre à disposition. La loi de 1905 énonce les deux composantes du régime de séparation des Eglises et de l’Etat : la liberté religieuse et la non-immixtion de l’Etat. La première composante est la réaffirmation des principes de la liberté de conscience et du libre exercice des cultes. La deuxième est l’interdiction de subventionner les cultes et l’interdiction faite à l’Etat de préférer un culte à un autre. Vis-à-vis du terrain actuellement communal, il peut être vendu à sa valeur réelle estimée par les Domaines. Si cette option est retenue, nous serons favorables à cette vente. Une deuxième option est possible sous forme de location par un bail emphytéotique administratif. Là aussi, pour éviter toutes contestations, le montant ne doit pas être symbolique et être regardé comme accordant une subvention à l’association. Sous respect de ce point, nous serions aussi au nom de notre Groupe, favorable à cette solution.

 

Le vivre ensemble, ce n’est pas entretenir le communautarisme, c’est respecter toutes les croyances pour tous, c’est l’illustration ainsi, des principes de laïcité et de liberté religieuse.

 

Sur un dossier important, sensible car porteur de beaucoup de fantasmes, nous regrettons votre absence de transparence. Quelle que soit votre position, il faut la présenter et l’expliquer aux Saint-Germanois. Réalisé en amont, cela aurait évité les rumeurs et manipulations de certains depuis fin décembre, et un véritable psychodrame dans notre ville qui pourrait se poursuivre en l’absence de tout débat public.

 

En vous remerciant par avance de vos réponses, je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de mes salutations distinguées.

 

Pascal Lévêque

Président du Groupe Saint-Germain Solidaire

P.S. : Nous rendrons dans quelques jours publics cette lettre et vos réponses.

Crédit photo : Médiaseine


A lire également :

L'interview de Pascal Lévêque à Médiaseine le 19 décembre 2012

Les articles du Parisien et du Courrier des Yvelines des 20 et 21 décembre 2011 (pdf, 3,1 Mo)

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Commenter cet article

François 12/01/2012 22:50


A force de ne rien dire publiquement, de parler à certains mais pas à tous, etc, Lamy joue avec le feu et manque clairement de courage politique.


La sanction pourrait être lourde aux prochaines élections...