Quand le Journal de Saint-Germain manipule les résultats des élections régionales

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

 

Le Journal de Saint-Germain, financé par les impôts locaux, est censé être le journal de tous les Saint-Germanois, même s'il est rédigé par la majorité municipale.

On est donc en droit d'attendre une certaine honnêteté intellectuelle de sa part.

jsg26032010réduitA la lecture du numéro du 26 mars et de la présentation des résultats des élections régionales page 8 (cliquer sur l'image pour l'agrandir, pdf 750ko), force est de constater que ce n'est pas le cas.

Voici quelques extraits en italique de l'article du Journal de Saint-Germain et nos commentaires:

1) "Le premier tour s'est traduit par une poussée à droite assez sensible. La liste emmenée par Valérie Pécresse est arrivée en tête avec 44,5% des suffrages, un score plus élevé que celui de Jean-François Copé en 2004 (36,14%)."

Sauf qu'en 2004, il y avait au 1er tour une liste UDF menée par André Santini, ce que ne dit pas l'article, et que celle-ci avait obtenu 21,52% des voix à Saint-Germain, alors qu'en 2010 la droite était unie derrière Valérie Pécresse... Cela change évidemment largement la démonstration et on voit au contraire en 2010 un fort recul de la droite modérée. 

2) "[...] la liste Huchon [...] perd près de 7% par rapport à 2004."

Là aussi une présentation totalement malhonnête. En 2004, le PS et les Verts s'étaient présentés unis au 1er tour et avait obtenu 24,52%. En 2010, chacun présentait une liste et il faut donc ajouter aux 17,9% des voix de Jean-Paul Huchon les 14,8% d'Europe Ecologie pour comparer avec 2004. La gauche progresse donc nettement.

3) Enfin, au second tour "la liste de Valérie Pécresse est arrivée en tête avec 62,4% des suffrages. C'est 4% de plus que Jean-François Copé". 

Sauf qu'en 2004, il y avait une triangulaire avec le Front national et en 2010 il s'agissait d'un duel...  ce qu'oublie de dire également l'article. Rien d'extraordinaire donc à ce que la droite progresse.

 

Bien entendu, pas un mot dans cet article sur les 6 bureaux de vote qui ont donné une très nette majorité à la gauche (avec plus de 60% des voix au Bel-Air) pour la première fois, ni même pour rappeler qui est le vainqueur de cette élection au final...

Voilà qui s'appelle une jolie manipulation et elle n'est pas à la gloire du Journal de Saint-Germain.

 

A lire également sur notre blog :

Les résultats du 2e tour des élections régionales à Saint-Germain bureau par bureau

Les résultats du 1er tour des régionales à Saint-Germain

Publié dans Régionales 2010

Commenter cet article

René 23/04/2010 14:13



C'est assez scandaleux! ce sont des pratiques d'outres tombes et elles devraient être abolies de nos jours! C'est un déni de démocratie...



Thierry 02/04/2010 22:37



Alors que le pouvoir UMP subit une défaite cinglante au niveau national, nous apprenons comment la droite locale n'a rien à envier à l'autisme du clan Sarkozy en se livrant à d'aussi basses
manipulations.

Le journal de la ville qu'ils dirigent, travesti la vérité en mettant en avant de prétendues pertes de voix du socialiste JP Huchon par rapport au 1er tour de 2004 (là où EE obtient 14%); sans
bien sûr nous signaler qu'à l'époque les écologistes ne se présentaient pas (car dans une liste d'union de la gauche).
 
S'il s'était contententé de rester humble dans son analyse, le rédacteur zélé de cette fine équipe, aurait dû nous préciser que le PS n'avait rien perdu d'autre que des voix initialement
apportées en 2004 par les Verts.

Il faut lire ce blog, pour qu'on aprenne qu'au 2nd tourle PS réussi le tour de force d'arriver en tête dans 6 bureaux de votes de St Germain en Laye (où cet évennement ne s'était jamais produit).
La majorité présidentielle ne sort donc pas grandie de son résultat dans cette ville pourtant fortement ancrée à droite.
 
En effet, Valérie Pecresse ne récupère pas le différentiel initialement gagné en 2004 par André Santini (ex UDF), cette ministre de Sarkozy n'ayant même pas l'excuse de fuites de son électorat au
FN (puisqu'il baisse aussi) ou au centre droit (le modem s'écroule).
 
Mais que signifie cette peur à peine masquée de l'UMP Saint Germanoise quand elle cherche ainsi à induire en erreur des lecteurs peu au fait de l'arithmétique électorale de notre ville ? 



François 02/04/2010 17:00



Je partage l'avis de "Voix de l'omerta".


Le plus flagrant, ce sont les extraits de presse en page 2. Il n'y a jamais aucun article critique sur l'action de la mairie ou favorable aux élus d'opposition alors que de nombreux articles
parlent des élus de gauche ou de la droite dissidente et certains abordent des sujets difficiles pour la municipalité (Sidru, gestion de l'hôpital, etc...).



Voix de l'omerta 02/04/2010 08:09



C'est assez bouffon en effet !


Ce n'est pas surprenant. Non seulement le Journal de Saint-Germain présente les événements d'une manière orientée, mais il n'aborde pas tous les sujets désagréables pour la majorité UMP.


On pense par exemple aux emprunts toxiques d'un de nos syndicats intercommunaux, mais aussi au procès sur les fraudes du PSG, dont le Journal de notre ville n'a pas dit un mot.
Pourtant c'est d'actualité puisque depuis le 15 mars 2 anciens présidents, un ancien directeur financier, un sponsor (Nike) et des agents de joueurs sont poursuivis. Pour plus de détails, voir
par exemple cet article du Figaro.


Pourquoi taire ce sujet ? Il y a quelques années on pouvait voir le maire de Saint-Germain poser sur la photo annuelle du PSG, en compagnie de dirigeants aujourd'hui mis en examen. La ville n'est
pas en cause dans le procès, mais ce sujet dérange les élus UMP, qui n'ont rien vu, rien entendu et rien publié sur ces fraudes.


La censure par omission est la plus pernicieuse car elle passe le plus souvent inaperçue.