Quel niveau de vie à Saint-Germain-en-Laye ?

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

impots-1.jpgC’est une question naturelle sur laquelle on répond souvent par des a priori. On imagine que le niveau de vie à Saint-Germain-en-Laye est normalement supérieur à la moyenne d’autres villes du département.

Qu’en est-il vraiment ? 

L’Insee, qui affine régulièrement des chiffres et n’attend plus un recensement tous les dix ans pour avoir une vision synthétique, est un atout précieux. En effet, sur www.insee.fr/fr/bases-de-données, on dispose d’une bonne approche des revenus, des niveaux de vie et du patrimoine.

Les chiffres calculés par l’Insee concernent les revenus 2010 pour la France métropolitaine et pour « une unité de consommation », c’est-à-dire l’équivalent d’une personne seule (hors impôts et prestations sociales). Nous avons comparé les chiffres de Saint-Germain-en-Laye à la moyenne Yvelines, Ile-de-France et France.

Quatre grands enseignements :

1) Premier enseignement : des revenus nets déclarés moyens élevés pour les Saint-Germanois

  Saint-Germain-en-Laye Yvelines Ile-de-France France

Revenu net déclaré moyen par foyer fiscal (en €)

42.083

34.171

29.208

23.230 

Pas de surprise, le revenu net déclaré moyen par foyer fiscal à Saint-Germain-en-Laye est presque deux fois plus élevé que la moyenne France, 40% plus élevé que la moyenne Ile-de-France et encore 23% plus élevé que la moyenne du seul département des Yvelines, confirmant ainsi l’image de revenus plus élevés dans la cité Royale.

 

2) Deuxième enseignement : toutefois un niveau supérieur légèrement atténué si l’on examine la médiane des revenus déclarés par personne.

Le revenu médian est celui qui partage l’effectif en deux : une moitié gagne moins et une moitié gagne plus.

 

Saint-Germain-en-Laye

Yvelines Ile-de-France France
Médiane des revenus mensuels déclarés pour une personne (en €) 2.440 €

2.088

1.816

1.616

% de foyers fiscaux imposables à l'IRPP

72%

69,5%

63,3%

53,6%

 Cet indicateur est plus représentatif. Saint-Germain reste en tête des revenus mensuels médians par personne, 50% plus élevé que la médiane des revenus en France, 34% plus élevé que la médiane Ile-de-France et enfin près de plus 20% que la médiane des revenus mensuels des Yvelines.

A noter que la proportion de foyers fiscaux imposables à l'impôt sur le revenu des personnes physiques est élevée par rapport à la moyenne Ile-de-France. Toutefois, à Saint-Germain-en-Laye a contrario 28% des foyers fiscaux sont non imposables à cet impôt (rappelons que tous sont impoables à la CSG et à la TVA qui rapportent respectivement 1,5 et 2,5 fois plus à l'Etat).

Enfin, le tableau ci-dessous illustre quelques exemples de revenus médians dans des villes des Yvelines.

 

Le Vésinet

Maisons-Laffitte

Versailles

Marly le Roi

Saint-Germain

Conflans Poissy Achères Sartrouville

Revenu médian pour 1 personne (en €)

3.332

2.801

2.477

2.441

2.440

1.968

1.807

1.774

1.737

 

3) Troisième enseignement : des revenus avec une distribution à Saint-Germain-en-Laye plus inégalitaire que dans d’autres villes.

L’Insee analyse la distribution des revenus en 9 classes en nombre identique, la première représentant 10% des revenus déclarés les plus bas, la neuvième 10% des revenus déclarés les plus hauts. L’Insee calcule aussi « un indice de Gini » qui compare la distribution des revenus dans le territoire à une distribution égale. L’indice est de 0 à 1, plus l’indice est proche de 0, plus on est proche d’une égalité dans la ville, plus il est proche de 1, plus les revenus sont inégaux sur le territoire.

Quel-niveau-de-vie-a-Saint-Germain_Gini.png

A part Le Vésinet, Saint-Germain-en-Laye avec un indice de distribution d’inégalité de 0.40 se trouve parmi les villes les plus inégalitaires. Ceci est particulièrement vrai pour les 40% de ménages Saint-germanois dans les tranches les plus élevées de revenus déclarés où l’écart est plus important avec la zone de comparaison prise par l’Insee, c’est-à-dire le département des Yvelines. Dans ces tranches, la différence de revenus en faveur des Saint-germanois se situe entre +25 et + 40% des revenus examinés dans les Yvelines.

 

4) Quatrième enseignement : il reste le paradoxe à Saint-Germain-en-Laye d’un taux de propriétaires assez bas.

 

Saint-Germain-en-Laye

Yvelines

Ile-de-France

France

% de propriétaires sur les résidences principales

45%

59,6%

47,5%

57,6%

 Comparaison du taux de propriétaires avec d’autres villes du département :

Quel-niveau-de-vie-a-Saint-Germain_Proprietaires.png

Comme Versailles, Saint-Germain-en-Laye a un taux de propriétaires relativement bas comparé à la moyenne France et au taux d’un certain nombre de villes voisines. Historiquement, la cherté du foncier tant à Versailles qu’à Saint-Germain expliquerait cette situation ainsi que la présence d’investisseurs institutionnels qui ont acheté pour avoir un rendement et donc mettent leurs biens en location.

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Commenter cet article