Régionales 2010 : Le maire de Saint-Germain-en-Laye se retire de la liste UMP

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Selon le site  d'informations locales MédiaSeine (souvent bien informé),  le maire de Saint-Germain-en-Laye Emmanuel Lamy aurait refusé la 14e place sur la liste UMP des régionales conduite par Valérie Pécresse dans les Yvelines. Une place non éligible en cas de défaite de l'UMP etpas à la hauteur des attentes de M. Lamy. Selon ce site, le choix d'une proche de Pierre Morange, député-maire de Chambourcy, en 11e position aurait aussi joué dans la décision du maire de Saint-Germain. Médiaseine estime qu'"avec ces Régionales, il connaît un nouveau et cuisant revers".
Avec beaucoup de retard, l'UMP devrait rendre publique cette semaine sa liste dans les Yvelines. Nous verrons alors si ces informations se confirment.
Merci au lecteur de notre blog de nous avoir signalé cet article en commentaire.

logo-mediaseine-250-GIFVoici l'article complet de MédiaSeine intitulé "Régionales 2010 : Le maire de St-Germain-en-Laye boude l’UMP"

Faute d’être en position éligible sur la liste UMP conduite par Valérie Pécresse, Emmanuel Lamy a préféré rentrer à la maison. Ce nouveau revers pour le Maire de Saint-Germain-en-Laye risque de laisser des traces dans les mémoires et de créer des fissures au sein de son équipe municipale.

Pourtant, tout avait bien commencé pour Emmanuel Lamy. Fin 2009, il parcourait le marché de Saint-Germain-en-Laye et le camp des Loges en compagnie de Valérie Pécresse.

Tous les espoirs lui étaient permis. Début 2010, dans la sérénité, il attendait donc de connaître sa position sur la liste. Et là, c’est la désillusion quand il apprend qu’il est en 14e position seulement, soit le septième homme de la liste, une place de non éligible en cas de défaite de l’UMP. Ce que doit penser le maire de Saint-Germain-en-Laye, panache au vent, puisqu’il refuse d’emblée la proposition.

L’autre raison du courroux d’Emmanuel Lamy porte, sans nul doute, sur l’attribution de la 11e place à Anne Messier.

Ce choix d’une proche du Député Maire de Chambourcy est, peut être, resté en travers de la gorge d’Emmanuel Lamy et l’a poussé à renoncer. Il est vrai, que Pierre Morange, l’allié du moment, aurait pu faire un effort pour son ami Lamy. Mais le cœur a ses raisons que la raison ignore !

17e position pour Marta de Cidrac

Ne voulant pas disparaître totalement de la liste, le Maire de Saint-Germain-en-Laye a, toutefois, placé en 17e position Marta de Cidrac, actuelle Adjointe au maire chargée de l’Enfance.

Une présence tenant de la béquille qui risque d’être largement commentée, voire diversement appréciée par les autres élus de la majorité municipale. Pourquoi elle ?

Ainsi donc, Emmanuel Lamy n’arrive toujours pas à décrocher un second mandat. Avec ces Régionales, il connaît un nouveau et cuisant revers. Il lui reste désormais à se draper dans sa dignité et son écharpe de Premier magistrat de la ville royale.

Une maigre consolation pour un élu multi azimuts qui évoque sur son blog l’échec de Copenhague, le rôle de Philippe Seguin et la santé de Johnny Hallyday… et qui à l’heure du débat sur « l’identité nationale » pourrait méditer sur le « Septième Homme », ce livre de John Berger et Jean Mohr...


A lire également sur notre blog :

Pascal Lévêque, élu PS de Saint-Germain, est sur la liste de Jean-Paul Huchon

Tous nos articles sur les régionales 2010


Publié dans Régionales 2010

Commenter cet article

François 20/01/2010 21:57


Ca doit jubiler dans la famille Péricard...


Thierry 20/01/2010 00:46


Le journaliste de MédiaSeine n'est pas avare de confidences peu flatteuses pour la droite locale; laquelle est une fois de plus confrontée aux mesquineries de barons totalement déconnectés des
réalités.


Voire ainsi Emmanuel Lamy refuser de montrer l'exemple dans le dur combat électoral que doit mener sa collègue Valérie Pécresse, ne fait que renforcer l'impression d'un maunque falgrant de
dynamisme d'une majorité municipale UMP, dirigée par un maire qui ne parvient pas à défendre ses choix politiques face aux propositions de ses opposants de gauche.