Réorganisation des lignes de bus à Saint-Germain-en-Laye : insuffisant et décevant

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

gare_routi__re.jpgLa municipalité de Saint-Germain est en train de renégocier le contrat de réseau de bus avec Veolia Transport qui s'achève en août, et de réorganiser les lignes de bus. Ce qui est attendu depuis des années par les Saint-Germanois utilisateurs des bus.

Un certain nombre de changement dans les dessertes sont prévus, avec une simplification des tracés, la création de boucles dans la ville et une liaison directe entre le quartier du Bel-Air et le RER. Quelques nouveaux bus (huit  seulement selon nos informations) vont par ailleurs progressivement être introduits.

Voici la carte des nouveaux tracés (cliquez sur l'image pour l'agrandir).

RTEmagicC Carte projet reseau BusMais rien de révolutionnaire hélas dans ce projet.

Pascal Lévêque, conseiller municipal PS de Saint-Germain, a réagi dans le Courrier des Yvelines du 21 avril en soulignant le caractère "insuffisant et décevant" de cette réorganisation et sur l'absence d'ambition de la municipalité.

Pour l'élu saint-germanois, "les propositions d'aménagements sont cosmétiques. Comme d'habitude, cette municipalité s'enferme dans son cadre budgétaire et refuse d'étudier une mise en place d'une politique volontariste et écologique de transport par bus dans la ville".

Principal reproche sur le projet de la municipalité, le refus d'augmenter la fréquence des lignes, particulièremnt "celles touchant les quartiers sud de la ville, Saint-Léger et Bel-Air. Alors que les résidences du Ru de Buzot dans quelques mois vont être habitées, on n'en tient aucun compte dans les futurs flux. Pas d'efforts, pourtant réclamés par les habitants, non plus concernant les dessertes du samedi et dimanche en direction du centre ville. Enfin, alors que ce renouvellement contractuel portera sur 5, 7 ou 10 ans, aucun engagement sur le remplacement des bus actuels aux GPL qui d'un point de vue normes écologiques sont les plus mauvais, ni d'étude éventuelle en site propre, ni d'un système électronique d'information sur le trafic pour les voyageurs."

Pour Pascal Lévêque et la gauche saint-germanoise, "le défi dans notre ville est d'augmenter les 40% de Saint-Germanois utilisant les transports en commun et de faire diminuer ainsi la proportion de ceux n'utilisant que leurs voitures."

 

A lire également sur notre blog :

Favoriser les transports collectifs à Saint-Germain-en-Laye (08/2007)

Commenter cet article

JG 29/04/2010 23:07



Je comprends vraiment pas comment est organisé la navette pour le Bel Air depuis le RER. Le samedi soir elle est souvent pleine à craquer >