Réseau de bus Résalys : attention intox !

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

logoresalysL’exercice de communication n’est pas passé inaperçu : fin mai, un encart consacré au réseau de bus saint-germanois Résalys dans le journal municipal (édition du 24 mai, page 7) titrait : « 2012 : une année positive » et affirmait que 86% des usagers étaient satisfaits du service. L’information fut dans la foulée relayée sur les comptes Twitter et Facebook de la mairie.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’article a créé du buzz, en particulier auprès des usagers du réseau de bus, et notamment de ceux des lignes R1 et R2 les plus fréquentées.

D’abord, parce que nous avons eu beau en parler autour de nous, nous ne trouvons personne qui ait été sondée par VEOLIA TRANSDEV (ou les services municipaux) au sujet de la qualité de service (d’ailleurs aucune référence ou lien ne renvoie à cette enquête de satisfaction..). Mais surtout, on l’aura compris, parce que le ressenti des usagers, habitués aux bus insuffisants, bondés et aux trajets debout, est tout autre et oscille entre résignation et franche insatisfaction.

D’ailleurs, l’atelier participatif « Mobilité au Bel-Air », organisé par La Soucoupe au printemps dernier, indiquait une fois encore la préoccupation des habitants en termes de transports en commun (voir le site de la Soucoupe : www.lasoucoupe.fr)

C’est donc bien de désinformation dont il s’agit ici. Ce que la majorité municipale se garde d’écrire, c’est que le coût de fonctionnement du réseau est passé de 1 056 000 € en 2008 à 711 000 € en 2012. En 4 ans, l’effort consenti en faveur du transport collectif à Saint-Germain-en-Laye a diminué de 30 %. Et c’est la réorganisation (nous devrions dire le « dégraissage ») du réseau en 2010 qui a permis pour l’essentiel de réaliser ces économies. On se souvient d’ailleurs que le lancement de Résalys fut suivi d’une véritable levée de bouclier des usagers saint-germanois qui constatèrent rapidement une sévère dégradation du service (baisse de la fréquence de cadencement, suppression de nombreux arrêts, temps de parcours augmentés).

Moins de bus pour plus de passagers, une offre de transports en commun dégradée, des quartiers Sud et Ouest mal desservis et enclavés, tel est le bilan de la majorité municipale. A quelques mois des élections municipales (mars 2014), il est essentiel de rétablir la vérité.

 

A lire également sur notre blog :

Tous nos articles sur le réseau de bus Résalys

Conseil municipal du 10 novembre : la réponse du maire à notre question sur Résalys (11/2010)

Réseau de bus Résalys : ce que nous disent les Saint-germanois (11/2010)

La fronde contre le nouveau réseau de bus Résalys prend de l'ampleur (10/2010)

Résalys, le nouveau réseau de bus, mécontente tout le monde (10/2010)

Commenter cet article