Résultat du 2e tour de la législative partielle dans la 12e circonscription des Yvelines

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Dimanche avait lieu le second tour de l'élection législative partielle de la 12e circonscription des Yvelines occasionnée par la déchéance pour corruption du député UMP Jacques Masdeu-Arus.
A l'issue du premier tour, l'ex-judoka David Douillet (UMP) était arrivé en tête avec 44,20% des voix devant Frédérik Bernard 21,87% (PS).

Le taux d'abstention a un peu baissé au second tour et se monte à 66,30% contre 70% dimanche dernier.

Au second tour, David Douillet l'emporte avec 52,10% des voix. Il obtient 12203 voix contre 11218 voix pour Frédérik Bernard.

Sans doute soulagé, Nicolas Sarkozy n'a même pas attendu la proclamation officielle des résultats pour le féliciter...

Dans le détail, et comme d'habitude dans cette circonscription taillée sur mesure pour la droite (et bientôt redécoupée ce qui aggravera encore le phénomène), les résultats par commune sont très contrastés.
Les Alluets le Roi : Douillet 71,55%
Carrières-sous-Poissy : Bernard 54.08%
Les Clayes-sous-Bois : Bernard 57,87%
Crespières : Douillet 68,97%
Davron : Douillet 89,19%
Médan : Douillet 56,91%
Morainvilliers : Douillet 70,02%
Orgeval : Douillet 71,62%
Plaisir : Bernard 50,69%
Poissy : Douillet 50,72%
Thiverval-Grignon : Bernard 56,35%
Villennes/Seine : Douillet 66,95%

A lire également sur notre blog :
Les résultats du 1er tour de la législative partielle dans la 12e circonscription des Yvelines
Législative partielle les 11 et 18 octobre dans la 12e circonscription des Yvelines
Tous nos articles sur le procès Bédier - Masdeu-Arus
La Cour de Cassation confirme l'inégibilité de Jacques Masdeu-Arus
Jacques Masdeu-Arus déchu de son mandat, une législative partielle à la rentrée
Six semaines après sa condamnation, Jacques Masdeu-Arus est toujours député !
Les conséquences du redécoupage électoral dans les Yvelines
Les résultats du 2e tour de la législative partielle dans la 10e circonscription des Yvelines

Publié dans Elections partielles

Commenter cet article

Henri 20/10/2009 19:20


Une catastrophe sans précédent!!! que vient faire cet homme qui ne nous à rien proposé!

La prochaine fois il mettrons qui? Mireille Mathieu sénatrice? Johny ministre de la culture?

ou va t-on?! sincèrement cette politique que nous propose la droite est une politique vide, d'ailleus peut-on appeler cela de la politique?!

Vu ce qui est advenu du dernier député de poissy (condamnation pour corruption! ce n'est pas rien) ce nouveau député à intérêt à être sage!



Thierry 19/10/2009 23:16



La droite des Yvelines gangrenée par la corrupion et les frasques du clan Sarkozy,
sauve la face in extrémis en usant du recours au "star système". Dès lors, le débat politique était confisqué au profit d'une confrontation médiatique qui a poussé bien des électeurs à
l'abstention.





Dans cette circonscription où le résultat était prévisible étant donné la sociologie
de l'électorat qui penche nettement à droite, le judoka de l'UMP est logiquement arrivé en tête.





Bien sûr, c'est une déception pour la gauche qui n'a pas réussi à inverser la
tendance; mais tout de même, évitions de broyer du noir et reconnaissons que dans cette circonscription majoritairement de droite, la gauche a tenu son rang; notamment grâce aux militants PS qui
se sont investit dans cette campagne électorale.





L'enseignement le plus intéressant est certainement le score des Verts au 1er tour,
qui a triplé; en mordant, non pas sur l'électorat du PS, mais bel et bien sur celui de droite (sa principale victime étant le Modem).





Les théoriciens du déclin du PS, qui se basent sur les dernières Européennes:
peuvent donc revoir leur copie et tourner leurs regards du côté des barons UMP qui sont "verts" de trouille.

Les clefs de la réusitte d'un nouveau projet de société, reposent sur une union de toutes les gauches (PS, Verts, PCF, PG) et pourquoi pas le NPA): en affirmant explicitement qu'on s'interdit toute
compromission avec la droite; y compris avec le modem.


Une dernière chose, mais d'une importance cruciale, concerne la démotivation de l'électorat populaire qui se déplace de moins en moins pour voter (ce scrutin l'a prouvé une fois de plus). Il faut
que le PS affirme d'avantage son ancrage à gauche et intensifie son rôle d'opposant pour montrer aux plus défavorisés qu'ils ont un débouché politique à leurs attentes.





Legrand 19/10/2009 21:57



C'est une honte que David Douillet soit élu. Ce parachuté qui ne connaît rien en politique à joué de sa notoriété, acquise lorsqu'il était champion de judo.

Est-ce cela désormais la politique? Suffit-il de placer un personnage connu médiatiquement pour gagner une élection et ensuite l'utiliser comme un vulgaire pion lors des votes à l'assemblée?
Est-ce cela la politique que nous voulons pour notre pays? D’ailleurs, en ironisant, une personne m'a glissé à l'oreille dimanche soir, que si la gauche présentait Zinedine Zidane au
présidentielle en 2012, on gagnerait très facilement! Blague à part, l'UMP savait que si un "candidat politisé" se présentait, vu les polémiques actuelle, ce dernier ne serait jamais élu!


 


De plus, la participation est désastreuse, 33,32% de participation… comment peut-on aujourd’hui refuser de ne pas se déplacer aux urnes ? Souvenons nous en 1789, lors de la révolution
française, j’y fais souvent allusion, mais cela me parait primordial. Des hommes et des femmes sont morts pour que nous ayons ce droit de vote, pour que la démocratie existe ! Et
aujourd’hui, les citoyens ne votent pas. Savons nous que l’abstention, c’est une voix de plus pour la droite ! La gauche est majoritaire en France, seulement l’électorat de droite se
mobilise très facilement.


 


En résumé, que propose Monsieur Douillet ? Rien ! Si ce n’est une vie meilleure… Mais le président Sarkozy nous l’avait également promis, souvenez vous du « travailler plus pour
gagner plus » en réalité, c’est loin de ce qu’on espérait. Mais dites moi, le pouvoir d’achat a t-il augmenté ? Les salaires ont-ils augmenté ? Non, mais les bonus ont augmenté,
les rémunérations délirantes sont courantes et tous cela dans un climat d’indifférence qui fait froid dans le dos.


 


Bref, ce député fraichement élu, par ses qualités politiques incontestable, a promis monts et merveilles, et au final, il votera le redécoupage électoral, le budget 2010 (hausse du forfait
hospitalier, Incorporation à l’impôt sur le revenu de la totalité de l’indemnité de départ en retraite du salarié (jusqu’à présent il y avait une exonération totale jusqu’à 3.050
€), la fiscalisation des indemnités journalières versées par la sécurité sociale aux salariés victimes d’accident du travail.) à tous cela, le député Douillet va participer et
votera favorablement.


 


Je suis très attristé de savoir que les gens se désintéresse de la politique, ne nous laissons pas gouverner à l’aveuglette, pour que la démocratie vive longtemps et soit respectée, ne la
bafouons pas, aux noms des milliers de mort qui l’ont instaurés pour nous !


 


Marius Legrand