Sidru : la crise grecque favorise - à court terme - le syndicat intercommunal

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Notre analyse trimestrielle sur les finances du Sidru (téléchargez le rapport, pdf, 181ko) - le syndicat intercommunal qui gère nos déchets - révèle une stabilité de la perte latente, avec deux effets de large ampleur qui ont des conséquences opposées :

 - La hausse du dollar contre euro qui résulte de la crise grecque apporte un répit au syndicat. En effet, le risque n°1 qui menace le Sidru - que le taux de la dette n'explose en cas de dollar trop faible contre franc suisse - devrait être reporté à plus tard tant que l'euro est faible.

  - Cependant cette faiblesse de l'euro a fait évoluer la parité euro contre franc suisse très près de la zone dangereuse. Si cette tendance se prolongeait, on risquerait de voir, dès 2011, le taux de la dette augmenter.

Risque Change

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Lors de la présentation du budget en janvier 2010, le président du syndicat (Emmanuel Lamy, maire de Saint-Germain-en-Laye) a prédit une année 2010 "calme sur le front des changes". C'est mal parti !

Pour notre part, nous avons à plusieurs reprises averti qu'il est bien dangereux de parier sur un euro qui reste dans un étroit tunnel, ni trop fort contre dollar, ni trop faible contre franc suisse. Il y a quelques mois on risquait de toucher le haut du tunnel, et c'est maintenant le bas qui menace de coûter cher aux 213 000 habitants concernés par le Sidru.

 

 Plus de détails sur notre blog :

Tous nos articles sur le Sidru

Commenter cet article