Tribune libre du Journal de Saint-Germain : Double sens cycliste en Zone 30

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Retrouvez ci-dessous la dernière tribune libre du groupe Saint-Germain Solidaire paru dans le Journal de Saint-Germain du 9 juillet 2010.


Double sens cycliste en zone 30

 

doublesenscyclable.jpgC’est tout récent : depuis le 1er juillet 2010 le double sens cycliste est la norme en zone 30. C'est-à-dire que si une voie est à sens unique, les cyclistes ont le droit de l’emprunter dans les deux sens, sauf décision spécifique pour l´interdire. Ce changement, dont le principe a été voté en 2008 dans le cadre de la définition du « code de la rue », vise à favoriser l’usage de la bicyclette dans les cœurs de ville. Les communes avaient deux ans pour se préparer à cette évolution.

A Saint-Germain nous avons principalement deux zones 30 : une dans le centre historique et l’autre près de la sous-préfecture. Seule la zone 30 du centre comporte beaucoup de rues à sens de circulation unique.

Depuis plusieurs mois, au sein du comité vélo, nous demandons qu’une réflexion soit menée pour permettre que cette évolution soit mise en œuvre en toute sécurité et dans la concertation. Malheureusement ce sujet n’a pas été mis à l’ordre du jour du comité.

Nous souhaitons que l’esprit de cette loi ne soit pas dénaturé à Saint-Germain par le maintien du statu quo, toujours possible par arrêté municipal. Oui, il y a des rues où il est possible de circuler dans les deux sens, soit parce qu’on peut ménager un espace pour une voie cyclable (1,50 m), soit, et c’est le cas le plus courant, parce que le trafic est faible (rues de la Procession, des Écuyers, des Joueries, Gaucher, Ducastel, par exemple).

Comme l'a bien résumé un représentant du comité Vélo : "Espérons que notre ville ne ratera pas ce rendez-vous historique en faveur des circulations douces."

Que vous partiez en vacances ou restiez à Saint-Germain, nous vous souhaitons un bon été à tous.

 

Pour en savoir plus sur le vélo à Saint-Germain :

http://ps.saintgermain.over-blog.org/categorie-10575250.html

Publié dans Vélo

Commenter cet article

Emmanuel FRUCHARD 11/07/2010 19:52



Zone 30 ou pas zone 30 ?


Depuis la parution de cette tribune, un internaute a porté à notre connaissance une déclaration de l'adjointe à la voirie, Pascal Gendron, au Courrier des Yvelines (7 juillet 2010) comme quoi
"Ce n'est pas une zone 30".


En voilà une surprise ! L'équipe municipale a pourtant employé de manière régulière l'expression "zone 30" pour désigner la zone géographique du centre ville limitée de manière homogène à 30
km/h. On trouve notamment cette mention répétée sur divers plans du schéma directeur vélo rédigé en 2009. Notamment en page 28 (voir ici).


Le vrai problème c'est que pour les usagers il est naturel de voir cette zone comme une zone 30, même si la signalisation ne le mentionne pas. L'expression "zone 30 du centre ville" est passée
dans les moeurs. Donc, à partir du 1er juillet et de manière croissante on risque de voir des cyclistes emprunter des voies à double sens. Pourtant le double sens cycliste ne devient la norme
qu'en zone 30, pas dans des rues limitées à 30 km/h et non situées en zone 30. Donc il reste en principe interdit de circuler à vélo à contre sens dans les rues de la "zone 30 Canada Dry" du
centre ville !


Il sera difficile de verbaliser les cyclistes, qui se croiront dans leur bon droit en empruntant dans les deux sens les rues concernées.


Autre conséquence, plus sérieuse : l'absence de zone 30 'de jure' dispense la ville de mettre aux normes la signalisation, comme par exemple avec le panneau indiqué en début d'article. Les
automobilistes ne seront donc pas avertis qu'un vélo peut circuler en sens inverse. Ce hiatus entre la loi et la pratique augmente le risque de collision.


Cette situation n'est pas saine et nous pensons qu'il faudra y mettre fin par deux actions :


- Définir le périmètre limité à 30 km/h du centre comme une vraie zone 30


- Evaluer quelles rues peuvent être empruntées dans les deux sens par les cyclistes, et rectifier la signalisation verticale, et éventuellement horizontale, en conséquence