Tribune libre sur le sidru : un rapport accablant de la chambre régionale des comptes

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

logo-sidru.jpgLors du conseil municipal de Saint-Germain le 12 juillet, le maire a de nouveau attaqué les élus PS avec cet argument surréaliste, déjà entendu : la banque Depfa se servirait de ce que nous publions sur notre blog pour sa défense contre le syndicat intercommunal Sidru - présidé par Emmanuel Lamy - qui a porté plainte contre elle en raison des emprunts toxiques qu'elle lui a vendus.

Si la banque s'intéresse à notre blog, cela veut sans doute dire que nos analyses et décryptages publiés sur ce sujet sur notre blog ne sont pas si mauvais ou irréalistes, contrairement à ce que dit M. Lamy, et que celui-ci aurait été bien inspiré de nous écouter lorsque nous avons révéle ces emprunts toxiques dès 2007!

Par ailleurs, M. Lamy ne fera croire à personne que c'est en lisant notre blog que Depfa a appris que le président du SIDRU, maire de Saint-Germain, est aussi, professionnellement, un spécialiste des finances puisqu'il a fait sa carrière de haut fonctionnire au Ministère de l'économie et des finances, où il est actuellement chef des missions des fondations d'utilité publique...

Nous reviendrons prochainement sur ce conseil municipal du 12 juillet qui fut, une nouvelle fois, houleux.

En attendant, nous publions notre dernière tribune libre dans le Journal de Saint-Germain avant la rentrée, consacré bien entendu au rapport de la chambre régionale des comptes sur le Sidru, très sévère sur la gestion du syndicat intercommunal.


Rapport accablant de la chambre régionale des comptes sur le Sidru

 

La chambre régionale des comptes (CRC) vient de rendre public le rapport tant attendu sur le Sidru.

Ce rapport confirme nos alertes sur la gestion spéculative de la dette du Sidru. Le magistrat juge ainsi que « le SIDRU a pris des risques peu compatibles avec le principe de prudence qui préside à toute gestion publique », que la souscription de ces contrats était « une opération de spéculation imprévisible et au risque illimité », « au point de mettre en péril l'équilibre financier du SIDRU ».

Mais le rapport critique aussi la gestion du binôme président (E. Lamy, maire de Saint-Germain) – vice-président aux finances jusqu’en 2011 (J. Fraleux, de Conflans). Le président, après avoir longtemps nié tout risque, prétend maintenant qu’il croyait avoir conclu des opérations de couverture et que la crise est à l’origine des difficultés du Sidru. Cette défense ne tient pas à la lecture du rapport. Dès 2005 l’entreprise gestionnaire de l’usine a refusé de se joindre à ces opérations financières en insistant sur « le caractère spéculatif ou à fort levier d’un tel produit... ». A propos des contrats conclus en 2007, que nous avions immédiatement dénoncés, « La chambre considère que le risque résultant d’un taux d’intérêt non plafonné et établi sur des cours de change pouvait être anticipé à l’époque ».

La question qui s’impose est maintenant la suivante : cette gouvernance a échoué, cet exécutif a spéculé et désinformé les élus et la population. Il est temps que les choses changent à la tête du Sidru.

Lisez ce rapport sur le site de la Cour des Comptes : www.ccomptes.fr/fr (pdf, 1.42Mo)

A ceux qui partent comme à ceux qui restent à Saint-Germain, nous vous souhaitons un bon été à toutes et à tous.


A lire également sur notre blog :

Tous nos articles sur le SIDRU

Communiqué de presse sur le rapport de la Chambre régionale des Comptes d'Ile de France sur la gestion du SIDRU

Tous nos points trimestriels sur l'évolution des emprunts toxiques du SIDRU

De nombreux articles de presse sur les emprunts toxiques du SIDRU

Pour suivre en direct l'évolution des taux d'intérêt des emprunts toxiques du SIDRU et d'autres collectivités

Commenter cet article