Assemblée générale houleuse à la Soucoupe et élection douteuse

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Nous avons consacré il  a un mois et demi un article sur la situation difficile de la Soucoupe, le centre socio-culturel du Bel-Air, jadis très actif. Nous alertions alors sur sa désaffection croissante.
Après plusieurs articles des journaux locaux sur les dysfonctionnements de la Soucoupe, l'assemblée générale du jeudi 15 mai 2008 était très attendue par les habitants du quartier et par les adhérents. Beaucoup de monde était venu pour entendre le Président élu l'an dernier donner le programme des activités de 2008. La plupart des présents et surtout les jeunes furent déçus d'apprendre que les mauvais résultats de l'an dernier ne permettent pas d'envisager des activités nouvelles en dehors de celles qui existent encore. Mais ce fût surtout la nouvelle directrice qui fit l'unanimité des mécontentements, les intervenants lui reprochant son manque de charisme, d'amabilité, de convivialité, de sociabilité, ce qui est un comble pour une directrice de centre socio-culturel.

Au cours de cette assemblée générale, deux administrateurs devaient être élus pour remplacer les démissions de l'année. Quatre candidats se présentaient et étaient inscrits sur le bulletin de vote dans cet ordre :
- un jeune du Bel Air
- notre camarade Jean LAURENT, ancien conseiller municipal et bénévole le plus ancien de la Soucoupe depuis 1994
- une habitante du Bel Air
- une dame n'habitant pas le quartier, mais dont la fille avait participé à une activité à la Soucoupe.
Le vote fut réalisé sans contrôle des pouvoirs qui avaient été distribués à l'entrée de l'assemblée, sans contrôle de l'urne faite d'une boite en carton recouverte de papier. Il a eu lieu alors que beaucoup de monde était parti, vue l'heure tardive.

Contre toute attente, ce furent les deux femmes qui furent élues. Jean LAURENT a manqué l'élection d'une voix. Beaucoup d'adhérents ont été étonnés de constater que deux inconnues de la Soucoupe ont été préférées à un bénévole présent chaque jour depuis 15 ans au soutien scolaire des jeunes. L'explication est venue le lendemain, quand, arrivant à la Soucoupe pour ce soutien, Jean Laurent fut arrêté par des adhérents présents la veille qui lui expliquèrent avoir reçu comme consigne au moment du vote d'avoir « à barrer les deux premiers noms ». Cette consigne était donnée par Madame de Joybert, maire adjointe présente es qualité à l'assemblée générale.
Comment qualifier une telle intervention ? Est-elle vraiment digne d'une élue maire adjoint à Saint-Germain ? A l'évidence des consignes strictes étaient venues du maire de Saint-Germain.
Jean LAURENT a été pendant 19 ans élu socialiste au conseil municipal. Il ne l'est plus depuis mars 2008. Il s'implique quotidiennement à la Soucoupe depuis des années et dans le quartier du Bel-Air qu'il connait parfaitement. Il a l'estime et la confiance de nombreux jeunes et de leurs familles. Alors que la situation de la Soucoupe est difficile depuis des mois, ne fallait-il pas élire parmi les administrateurs un fin connaisseur de la situation, même de gauche...?

Nous regrettons ce manque de lucidité de la majorité municipale et du maire, et condamnons la manière plus que douteuse dont se sont déroulées ces élections.  

A lire aussi :

La Soucoupe est-elle encore un centre social ?

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Commenter cet article

Jean LAURENT 07/06/2008 22:13






Mon cher Georges.
Je vois avec plaisir que tu es
un des nombreux lecteurs du blog des socialistes de Saint Germain,
même si c’est pour réagir injustement sur ce qu’ils ont fait
savoir de l’A.G. de la Soucoupe.
Dans ces commentaires, comme dans
ceux du Courrier des Yvelines, tu n’as pas été mis en cause, ni
nommément, ni en tant que Président. Le maire, qui nous lit comme
toi assidûment, pourra attester que dans nos entretiens relatifs à
la Soucoupe, j’ai toujours parlé de toi comme d’un honnête
homme. Comme tu n’as pas, dans ton commentaire, observé la même
réserve à mon égard, je me dois de te répondre.
Je n’ai jamais contesté
l’organisation de l’A.G. J’ai contesté son déroulement. Il
faut une bonne dose d’inconscience, pour nier comme tu le fais la
façon dont s’est passée la séance. Aussi je confirme avec
la plus grande fermeté :
-1 Que l’urne destinée au vote
n’était qu’une boite en carton recouverte d’un papier rose.
-2 Qu’elle est restée entre les
mains de la même personne depuis son entrée jusqu’à sa sortie
pour le dépouillement qui n’a pas eu lieu dans la salle de l’A.G..
Etant informé que l’assemblée
allait être contestataire, il était facile de demander à la mairie
une urne transparente comme celle qui est utilisée lors des
élections, il y en a des dizaines de disponibles.
L’urne aurait dû être posée sur
la table du conseil pour que le vote s’effectue après la
vérification des pouvoirs des votants. Les élus présents auraient
dû l’exiger. Cela ne s’est pas passé ainsi. Le nier, c’est
être de mauvaise foi. Au moment du vote une moitié au moins des
participants était partie compte tenu de l’heure tardive. Tu n’as
même pas été étonné de retrouver dans l’urne à peu près le
même nombre de bulletins de vote qui avaient été distribué à
l’entrée. Sans contrôle des pouvoirs tout le monde pouvait voter.
Je peux te présenter, quand tu le voudras, un certain nombre de
personnes qui ont voté sans être adhérentes. Tu peux, bien
entendu, mettre aussi en doute leur parole.
-3 Que des consignes de vote ont été
données par l’une des candidates au conseil qui a demandé « de
la part de madame de Joybert, de rayer le nom des deux premiers
candidats ». Tu sais de qui il s’agissait. Tu ne peux
contester cette consigne, elle t’a été rapportée par ceux qui
l’ont reçu et que tu connais bien puisqu’ils sont bénévoles
avec toi et moi au soutien scolaire.
Je suis choqué par ton intervention
qui nie les faits que tout le monde a constaté et que je viens de
rappeler. Tu ne rétablis pas la vérité en voulant défendre de
tels abus : « Le premier scandale provient de celui
qui fait le mal et non de celui qui le dénonce »( Etienne
Pasquier).
Tu aurais pu au moins rappeler que
durant l’assemblée je me suis abstenu de tout commentaire,
contrairement à beaucoup d’autres. Comme tu m’avais prévenu que
si ton rapport moral était refusé tu démissionnerais, alors voyant
la tournure que prenait la contestation à sa lecture, j’ai
seulement demandé que l’on change la phrase contestée et le
rapport a été accepté. Je suis resté ensuite silencieux. Tu peux
aussi nier ce point.
Je voulais entrer au conseil pour
t’aider et je te l’avais dit. Je t’ai demandé si tu étais
d’accord. Ta réponse a été positive sous réserve que tu
obtiennes l’accord du maire, ce qui est déjà en soit
désobligeant, celui-ci m’ayant dit, lorsque j’étais élu du
conseil municipal, qu’il ne s’opposerait pas à mon entrée au
conseil de la Soucoupe. Je l’ai informé de ma candidature. Il s’en
est remis à ta décision. Mon entretien avec lui est resté
confidentiel. Il m’avait seulement chargé d’un message
concernant la direction de la Soucoupe, je te l’ai transmis et tu
as été le seul a l’avoir eu .Si tu doutes de mon honnêteté,
interroge le maire directement.
Je fait mienne la parole de
Jaurès : «  le courage, c’est de chercher la
vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du
mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho de notre âme,
de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et
aux nuées fanatiques ».
Passe de bonnes vacances, Georges, si
tu le peux.
Jean Laurent

mojo 06/06/2008 23:26



Georges PILLOT a écrit :
« Le choix des électeurs est peur être difficile à accepter pour Jean Laurent, qui est actif pour les devoirs,  mais un revers électoral  ne signifie pas un trucage des élections. »
-------
J’ai beau relire le récit du blog socialiste, je ne vois rien qui vous autorise à prêter des sentiments aussi bas à  Jean Laurent. Vous lancer ainsi dans une attaque personnelle infondée et hors de propos, est un procédé qui ne grandit pas le président de la Soucoupe que vous êtes.
 

Plutôt que de chercher à donner de telles leçons de morale, en totale contradiction avec votre appel aux  « énergies positives », vous auriez été plus avisé : de tirer les enseignements des ce triste épisode, et de nous indiquer les priorités que assignez à l’association sous votre responsabilité.

 

Xavier 06/06/2008 16:38

C'est marrant, cet article est en ligne depuis le 27 mai et ce n'est que maintenant que les dirigeants de la Soucoupe réagissent.Est-ce parce que le Courrier des Yvelines a publié mercredi 4 juin un article très détaillé sur l'assemblée générale de la Soucoupe, qui confirme les informations lus sur ce blog ? Espérons que la Soucoupe pourra vite retrouver un peu de sérénité, dans l'intérêt des habitants du quartier.

Georges PILLOT 06/06/2008 13:55

Président de la Soucoupe depuis le 4 mai 2007, je réagis au texte publié sur le blog des socialistes de Saint-Germain qui remet en cause le déroulement de l'AG de la Soucoupe le 15 mai 2008.Notre AG s'est déroulée de 19 h 30 à minuit et chacun a pu s'exprimer librement, ouvertement, comme il convient à une assemblée démocratique.79 adhérents ont été présents et représentés et l'assemblée était ouverte à un public élargi à tous ceux qui, sans exclusive, se sentent concernés par notre centre.Il s'agissait de l'exercice 2007, pour lequel la responsabilité de l'actuelle directrice ne s'étendait que sur 3 mois.Vous vous faites le rapporteur complaisant des propos vifs et négatifs prononcés à son encontre, et ce lynchage médiatique, ajouté aux articles précédents, donne une image dégradée de notre structure, qui n'aide en rien la Soucoupe à surmonter ses difficultés structurelles.Je rappelle que les 4 candidats listés dans l'ordre alphabétique ont pu se présenter à l'assemblée, les bulletins de vote, distribués en fonction du droit de vote des adhérents, l'ont été dans la transparence, chaque votant a signé le registre. Les votants ont choisi les candidats au C.A. Ils ont choisi des femmes, jeunes, du quartier, qui renouvellent notre conseil ; ils n'ont pas choisi Jean Laurent, qui alimente sur le blog socialiste ou dans la presse locale ou municipale des propos critiques qui desservent la Soucoupe et sa réputation. Le choix des électeurs est peut-être difficile à accepter pour Jean Laurent qui est actif depuis longtemps sur l'aide aux devoirs, mais un revers électoral ne signifie pas un trucage des élections.Vous vous permettez de contester le déroulement des élections ("la manière plus que douteuse dont se sont déroulées les élections"). C'est scandaleux et insultant, ces propos ont particulièrement heurté les bénévoles qui ont organisé cette AG qu'on savait difficile.Vous reprochez à certains administrateurs d'avoir exprimé leur choix ; c'est mépriser les électeurs que de laisser entendre qu'ils sont soumis à une quelconque influence. Le vote a été libre et anonyme, les adhérents sont des citoyens libres et responsables.Cette assemblée s'est tenue, elle s'est exprimée et elle est souveraine.Ce moment fort de notre vie associative nous permet maintenant d'aborder l'avenir avec toutes les énergies positives de ceux qui veulent que la Soucoupe remplisse ses missions et qui n'en font pas simplement un enjeu politicien.

mojo 04/06/2008 19:45

Michèle Pasquier a écrit :
« Je trouve vos propos diffamatoires et je me réserve le droit de porter plainte ».
-------
Etrange réaction de la part d’une personne, qui n’a à aucun moment été mise en cause dans le récit de ce blog, et qui de fait n’a pas à se sentir mise en cause.
 
J’ose espérer que la mairie ne lui a pas demandé de rendre des comptes, la poussant à perdre ainsi son sang froid dans une défense pour le moins hors de propos.
 
Mr Lamy (ou quelqu' un de ses collaborateurs un peu trop zélé), ne serait t’il pas entrain de chercher un bouc émissaire ?

Le webmestre 03/06/2008 18:54

En réponse à Mme Pasquier (qui n'est pas la directrice de la Soucoupe)Nous ne comprenons pas votre réaction.A aucun moment, votre nom n'est cité dans l'article et c'est l'ensemble du processus qui est criticable, pas votre attitude en particulier.Plus que le déroulement du vote (qui aurait certes mérité une urne transparente et la vérification des pouvoirs), ce sont surtout les consignes de votes données par la majorité municipale que nous dénonçons.De source très bien informée, nous savons que M. Lamy a confirmé avoir donné des consignes de vote, initialement d'ailleurs pour faire barrage à un candidat pro-Péricard.Demandez-lui si vous en doutez...Il est à noter également que Jean Laurent avait eu la courtoisie de prévenir directement M. Lamy de sa candidature à ce poste d'administrateur au sein de la Soucoupe. Courtoisie très mal récompensée...Nous maintenons donc l'intégralité de nos propos.

Michèle Pasquier 03/06/2008 07:47

Je suis indignée par vos accusations. Le conseil d'administration de la Soucoupe m'ayant chargée d'accueillir les adhérents et de leur faire signer la feuile de présence. je l'ai fait avec sérieux et rigueur. Les adhérents disposant d'un pouvoir me l'ont remis et ont signé dans la case du mandant. Pour ce qui est de l'urne, j'ai repris la boîte qui avait servi l'année dernière (sans contestation l'année dernière) et l'ai recouverte de papier pour bien montrer que l'on ne pouvait l'ouvrir avant le dépouillement. Pour celui-ci, nous étions 4. L'arrachage du papier s'est fait en présence de nous 4. J'ai compté un à un les bulletins de vote à voix haute et déclaré : 71. Les 3 autres étaient d'accord. Nacer Hadef, un adhérent, prenait les bulletins un à un et les lisait à voix haute. A part moi, un autre adhérent, Raif Bensenkry (manifestement un sympathisant de Jean Laurent d'après ses réflexions) faisait des bâtons avec moi. C'est la secrétaire de l'association qui plaçait un à un les bulletins dans une pince.Par la suite, j'ai rangé la feuille de présence, les pouvoirs et les bulletins de vote dans une enveloppe que j'avais laissée dans le placard du bureau pour le cas où quelqu'un voudrait les consulter.En conséquence, je trouve vos propos diffamatoires et je me réserve le droit, si vous continuez à publier ceux-ci, de porter plainte pour diffamation.

FX 02/06/2008 09:44

Voilà franchement des méthodes lamentables. On en est à bidouiller les élections à Saint-Germain?M. Lamy vient de sérieusement baisser dans mon estime...

mojo 28/05/2008 14:20

Voilà de bien singulières pratiques de la part d’un maire qui s’est cru obligé de manipuler un vote pour éviter que des rivaux de son camp politique ne prennent le dessus. C’est ainsi que Jean Laurent, s’est retrouvé pris dans une querelle de bas étage qui ne le concernait pas ; et dont l’issue lui a fait rater d’une voix un mandat pour lequel il était de très loin le plus crédible.
 
Je crois qu’il faut saluer la dignité et le sang froid dont a fait preuve Jean Laurent face à ce triste épisode de notre vie municipale ; lui qui de longue date en tant que bénévole au service de l’action sociale à St Germain, était très certainement le candidat en mesure de contribuer à redynamiser un organisme comme la Soucoupe, qui en a bien besoin. J’ai cru comprendre qu’il en fallait bien plus pour le décourager, et qu’il avait l’intention de poursuivre sont bénévolat pour l’aide éducative des jeunes ; qu’il en soit remercié.
 

Legrand 28/05/2008 13:43

C'est honteux! à quand les chaussettes remplies de bulletins?!