Un mariage de raison en vue au sein de la droite saint-germanoise

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

mariage.jpgDans un article intitulé « Ils vont se dire oui », le Courrier des Yvelines du mercredi 11 septembre nous informe d’une « love story » à Saint-Germain-en-Laye.

Publication des bans

L’article nous annonce les fiançailles (pas encore officielles !) du Maire UMP de Saint-Germain-en-Laye Emmanuel Lamy et de son opposant de Droite Arnaud Péricard... pour les élections municipales des 23 et 30 mars 2014.

Cette idylle naissante a un parfum de déjà vu

Souvenez-vous : en 2007, Xavier Lebray, dissident UDF et conseiller d’opposition jusqu’alors virulent, votait subitement le budget. Quelques mois plus tard, il figurait parmi les principaux colistiers d’Emmanuel Lamy

On s’achemine désormais vers le même scénario : une union de circonstance alors même qu’Arnaud Péricard et ses 4 colistiers n’ont jamais voté un budget au cours de la mandature (c’est pourtant l’axe majeur de la politique) et accolaient encore il y a peu l’expression « Belle endormie » à Saint-Germain pour caractériser la politique du maire. Mais dernièrement, le ton s'est bien assagi. Ou comment mettre ses convictions dans sa poche et un mouchoir par-dessus par opportunisme politique

Une famille partagée

Comme parfois dans les fiançailles, la famille est partagée !

Il y a le principal intéressé, Emmanuel Lamy, qui savoure la situation en déclarant finement « …vous pouvez noter que je ne démens pas ». Le prétendant au rapprochement Arnaud Péricard, qui a encore des pudeurs de jeune fille effarouchée, déclare pour sa part que « … la probabilité que l’on fasse route ensemble est assez importante… ». Il y a aussi l’oncle de la famille, le 1er adjoint Maurice Solignac, qui accueille à bras ouverts le gendre turbulent, Philippe Pivert qui boude et ne voit pas d’un très bon œil ce rapprochement (« … mieux vaudrait qu’il fasse sa propre liste, il faut de la clarté pour les gens… »). Enfin, les frères et sœurs prudents comme Pascale Gendron, Gilbert Audurier, ou Marta de Cidra qui s’abstiennent de tout commentaire..

A l’opposé un Parti Socialiste toujours actif, cohérent et transparent

En ce qui nous concerne, notre position est claire et nous pouvons annoncer qu’en mars 2014 nous conduirons un large rassemblement proposant aux Saint-Germanois une autre politique – ambitieuse et réaliste – dans notre ville.

Enfin, contrairement au titre du Courrier des Yvelines qui indiquait que le « PS comme le FN se cherchent un chef », nous rappelons qu’à la différence de l’UMP qui désigne ses têtes de liste sans vote, au Parti Socialiste ce sont les adhérents qui s’expriment et procèdent à un vote pour désigner celui ou celle qui conduira la liste.

A Saint-Germain-en-Laye, comme dans toute la France, ce vote aura lieu le 10 octobre prochain. Respectant cette procédure, Pascal Lévêque, conseiller municipal sortant et Président du Groupe de Gauche Saint-Germain Solidaire, a fait acte de candidature.

Et oui, la démocratie, comme le mariage, nécessite aussi des règles de transparence et de confiance mutuelle.

Publié dans Municipales 2014

Commenter cet article

François 19/09/2013 19:07


Pff, que d'hypocrisie dans ce rapprochement. Ca valait bien la peine que Péricard veuille faire un recours en 2008...


Et puis, bonne ambiance à prévoir chez les futurs élus, avec un Arnaud Péricard siégeant aux côtés de Philippe Pivert qui avait battu Catherine Péricard (mère d'Arnaud) aux cantonales en 2011
après avoir déclaré qu'elle "a fait son temps" et qu' "il faut du sang neuf" (source).


Bref, l'hypocrisie règne à l'UMP.

Anne 15/09/2013 16:50


Tiens, en février 2012 le maire attribuait sur son blog un "bonnet
d'âne" à Arnaud Péricard. Comme les temps changent !