Les chroniques de l'été (3) : Reflexions sur le prix du pain à Saint-Germain

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

boulangerie.pngSamedi 26 juin 2010, 18h00, centre de Saint-Germain.
Tiens avant de rentrer je vais acheter un pain. Un pain de 400 g tout bête, que je préfère car il se conserve mieux et est moins cher au kilo que la baguette.
Première boulangerie :

- Non, on n'a plus de pain, mais une baguette ou une baguette tradition.
- Non merci, je cherche un pain.

Une seconde, puis une troisième boulangerie. Toujours pas de pain. Par contre la baguette 1900, d'antan et tutti quanti, oui ça ils en ont. Après sept boulangeries, force est de constater qu'on ne trouve pas de pain autour de la place du marché de Saint-Germain. Ni rue au pain, ni rue de Poissy ni rue de Pologne !
Il y a peut-être une explication rationnelle à cette surprenante pénurie.
Prenons un exemple standard : une baguette à 90 centimes, un pain à 1,05 € et une baguette de luxe à 1,20 €. Ces trois produits ont l'air plus ou moins substituables. Mais leur prix au kilo varie considérablement.
Un pain à 1,05 € = 2,625 €/kg.
Une baguette à 90 centimes cela fait 3,60 €/kg.
Une baguette de luxe à 1,20 € = 4,80 €/kg.
Donc en refusant de me vendre du pain et en me proposant une baguette, le boulanger augmente son prix (au kilo) de 37% ! Avec la baguette de luxe l'augmentation est même de 83%.
En fait, quand on aime autant le pain que la baguette, on a fortement intérêt à acheter un pain, car si les premiers 250 g sont vendus à 3,60€ le kilo, les 150 g suivants (pour aller à 400 g) sont vendus pour 15 centimes de plus, soit seulement 1,00 € le kilo !

Essayez d'acheter du pain dans votre boulangerie habituelle : vous verrez que très souvent il n'y en aura pas. La situation observée ce samedi ne relève pas d'une coïncidence extraordinaire, mais d'une pénurie délibérée. En effet, pour ceux qui ont plus de 40 ans, rappelez vous votre enfance. Le 'pain' normal n'était-il pas alors le pain de 400g, voire plus à la campagne ?
Petit à petit, 'on' nous a habitué à manger plus de baguette. Au lieu d'être un achat du dimanche, elle est devenue le choix de tous les jours.
Pour les grandes occasions, on nous propose maintenant, sous divers dénominations commerciales, des baguettes de luxe environ 30% plus chères que la baguette normale.

Ces stratégies commerciales participent de l'inflation perçue qui est bien plus forte que ne l'annonce l'INSEE. Il y a 25 ans, le prix au kilo de la baguette était de 10,40 francs, soit 1,585 €/kg. Cela fait une inflation annuelle moyenne de 3,3%. Par contre si entre temps vous avez changé vos habitudes, passant du pain à la baguette, alors l'inflation annuelle moyenne grimpe à 4,6%.
Quelques centimes chaque jour, cela peut paraître négligeable mais à l'heure où une part croissante de la population gère un budget serré, il est anormal que la nourriture économique de base, le pain, ne soit pas disponible facilement.

Photo-Emmanuel.jpegSource: http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ip483.pdf

Emmanuel Fruchard, conseiller municipal PS de Saint-Germain-en-Laye

A lire également nos précédentes chroniques :

Les chroniques de l'été (2) : "Saint-Germain, ça se mérite"

Les chroniques de l'été (1) : une journée aux urgences de l'hôpital de Poissy

Publié dans Saint-Germain-en-Laye

Commenter cet article

Ligier 10/08/2010 13:29



Témoignage: Dimanche matin, je fais la queue dans une boulangerie du centre ville de Saint-Germain ( je tairai le nom par charité) qui n'est pas ma boulangerie habituelle ( congés d'été obligent)
. Devant moi, un monsieur commande une baguette, la vendeuse lui tend "une baquette de tradition" à 1,20 euros. Réaction du client: "non, elle ridicule votre baguette, on dirait une
demi-baguette, non je veux une baguette normale, raisonnablement plus longue", réaction alors de la vendeuse: " ah, oui une baguette à 0,85 euros, mais monsieur ce n'est pas ici qu'il
faut venir" le client interloqué s'en va alors en déclarant, je suis désolé mais sur votre devanture il y a marqué boulangerie!! Quant à moi, arrivée à mon tour , outre les dites
baguettes ,que j'ai moi achetées, je demande deux babas au rhum, réponse " nous ne faisons pas ce type de gâteaux". Effectivement, j'ai pris deux gâteaux, certes plus sophistiqués, mais
aussi ...plus chers, 3.75 euros l'unité. Voilà, diamnche prochain, je me rendrai dans une autre boulangerie!! C'est mon seul pouvoir de consommateur! Jacqueline


 



Xavier legeay 28/07/2010 14:18



 Voilà un article rédigé à la baguette!! Le même jour , le  journal les Echos ( www.lesechos.fr) publie un résumé d'un livre La France et son
pain" de Steven L.Kaplan. Albin Michel, 539 pages). Les aspects économiques, politiques, culturels, sociologiques sont ainsi décortiqués par l'auteur.  Il montre le rôle fondamental du
pain dans notre société!! A lire ou à déguster pour découvrir , comme le dit le journaliste les trésors cachés dans une modeste miche de pain.Xavier, panophile.